Dans les Ardennes, les Déferlantes devaient s’imposer pour garder leur destin entre les mains et ainsi continuer à croire au maintien en fin de saison.

Pour son premier match sous les couleurs nantaises, Milica JOVANOVIC (24 points, 6 rebonds) ouvrait le compteur du NRB dans un début de match poussif des deux côtés du terrain (4/4, 3′). Finalement, les débats montaient doucement en intensité, et Ziomara MORRISON (9 points, 5 rebonds) mettait les nantaises en bonne position avant que Romuald YERNAUX ne pose un premier temps-mort précoce (6/9, 4′). Une décision opportune puisque sous l’impulsion de Tima POUYE (13 points, 4 rebonds), le FCB prenait les commandes du match (12/9, 6′). Ce petit passage à vide était vide stoppé par Kaleena MOSQUEDA-LEWIS (26 points, 6 rebonds) qui faisait une excellente entrée sur le parquet (17/22, 9′). C’était d’ailleurs avec cette avance de 5 unités que le NRB terminait ce premier quart-temps (20/25, 10′). Après la pause, les carolomacériennes revenaient bien sur le parquet et recollaient totalement au score (27/27, 12′), provoquant l’arrêt du jeu par Aurélie BONNAN. Mais, comme une mauvaise habitude, le NRB allait vite être pénalisé par les fautes, laissait quelques rebonds en route et les Flammes passaient devant (32/31, 15′). Les points se faisaient alors de plus en plus rares, et le mano à mano entre les deux formations se poursuivait (32/35, 18′). Cette fin de mi-temps était dans la lignée des dernières minutes jouées, et le NRB virait en tête à la pause (38/39, 20′).

Au retour des vestiaires, les petites approximations de Leia DONGUE (5 points, 4 rebonds) sous le panier empêchaient les Déferlantes de fructifier leur avance mais leur défense tenait bon (38/41, 22′) avant qu’Endy MIYEM (11 points, 5 rebonds) n’en décide autrement (42/41, 23′). Dès lors le match s’emballait, les deux équipes se répondant sur chaque action (47/47, 25′ – 50/49, 26′). Les contacts montaient en intensité et l’adresse extérieure était présente des deux côtés du terrain (53/54, 28′). Cette fin de quart-temps redevenait brouillonne, les erreurs empêchant le beau jeu, et tout allait se jouer dans une dernière ligne droite que Marie MANÉ (8 points, 5 rebonds) et ses partenaires allaient débuter devant (57/59, 30′). Chaque ballon allait devenir très important dans ce quatrième quart-temps, c’était les joueuses ardennaises qui s’installaient dans le fauteuil de leader (61/59, 32′). De loin, les Déferlantes répondaient à Amel BOUDERRA (6 points, 6 passes), et tout le monde se trouvait dos à dos à l’aube du money-time (64/64, 34′). Un nouveau tir primé de la capitaine ardennaise provoquait la colère du staff nantais qui stoppait le jeu (67/64, 35′) ce qui remettait les siennes dans le bon chemin (67/70, 36′). Il était écrit que rien ne serait facile dans cette rencontre et plus personne ne parvenait à faire trembler les filets (69/70, 38′). Les deux équipes dans la pénalité, chaque joueuse tentait d’aller provoquer des fautes dans cette fin de match intense et stressante (73/72, 39′). A 13 secondes de la fin, Jaime NARED (10 points, 4 rebonds) pensait endosser le costume de serial killeuse, mais Milica JOVANOVIC en décidait autrement (76/76, 40′). Mais c’était sans compter sur Endy MIYEM qui, au buzzer, crucifiait les Déferlantes (78/76, 40′).

Un scénario tellement cruel pour Camille LENGLET (4 passes) et des nantaises qui méritaient beaucoup mieux que cela. Si cette défaite va être dure à encaisser, les Déferlantes conservent néanmoins leur destin entre leurs mains. Et nous sommes sûr qu’elles ne lâcheront rien jusqu’à la dernière seconde de cette saison si difficile.