Pour ce dernier match de l’année 2020, les Déferlantes défiaient les lyonnaises de l’ASVEL Féminin avec l’envie de décrocher un succès de prestige.

Il aura fallu moins de 5 secondes pour que Leia DONGUE (18 points, 5 rebonds) n’ouvre le score et le NRB débutait bien son match (2/6, 3′). Très bien installées défensivement, les Déferlantes verrouillaient le rebond, et, à l’image de Camille LENGLET (7 points, 5 rebonds), faisaient trembler les filets de loin pour s’offrir 10 points d’avance (2/12, 4′). Le scénario obligeait Valery DEMORY à stopper le jeu, mais la dynamique restait ligérienne (4/18, 6′). L’arrivé d’Ingrid TANQUERAY (10 points, 6 passes) sur le parquet faisait du bien à un collectif lyonnais qui retrouvait des couleurs et réduisait l’écart en cette fin de quart-temps (13/21, 10′). La coupure de 3 minutes permettait aux nantaises de récupérer un peu de souffle et Mariama NIANG (5 points, 2 passes) retrouvait le chemin du panier (15/26, 13′). Les débats s’équilibraient alors mais, dans le sillage de Sara CHEVAUGEON (6 points), l’ASVEL continuait de se rapprocher au score (24/30, 16′). Considérant cette physionomie de match, Aurélie BONNAN posait un temps-mort mais l’adresse n’était plus présente côté nantais, et Marine JOHANNES (13 points, 5 passes) remettait tout le monde sur un pied d’égalité (30/30, 19′), et ce, jusqu’à la mi-temps (32/32, 20′).

Au retour des vestiaires, les lyonnaises prenaient les commandes pour la première fois du match (36/35, 22′) grâce à Michelle PLOUFFE (9 points, 10 rebonds). Les Déferlantes tentaient de servir Ziomara MORRISON (18 points, 9 rebonds) , mais l’intérieure chilienne était bien muselée, et l’ASVEL faisait le break (41/35, 24′). Cela devenait difficile offensivement pour un NRB qui voyait l’écart augmenter (48/39, 26′). Mais, avec l’envie et un peu plus d’agressivité des deux côtés du terrain, les nantaises parvenaient à stopper cette série et revenir à deux possessions (48/43, 28′). Finalement, en fin de quart-temps, Nayo RAINCOCK-EKUNWE (18 points, 6 rebonds) faisait le travail dans la raquette pour laisser Lyon devant au score (54/45, 30′). L’essence commençait à manquer dans les rangs nantais, les petites erreurs s’accumulaient et les Lionnes en profitaient (58/45, 32′). Peu en réussite jusqu’à présent, Marie MANÉ (11 points) sortait de sa boîte et tout restait possible pour les nantaises (60/50, 35′), mais Aleksandra CRVENDAKIC (10 points, 7 rebonds) et co’ ne laissaient pas le doute s’installer (68/52, 36′). Si elles avaient pu totalement lâcher, Hatoumata DIAKITE (2 points, 12 rebonds) et ses partenaires parvenaient à bien limiter la casse en cette fin de match (79/61, 40′).

Après un début de match canon, les Déferlantes n’ont pas réussi à tenir le choc sur la durée du match. Mais, impossible d’en vouloir à nos nantaises qui ont tout donné et dont les efforts auraient mérité mieux. Maintenant, place à un repos bien mérité avant de retourner au travail pour préparer un début d’année 2021 qui s’annonce très important !!!

Photo : Asvel Lyon