Les matchs s’enchaînent pour des nantaises qui, dans leur antre de la Trocardière, accueillent la formation du LDLC ASVEL Féminin.

Côté nantais :

Battues à Landerneau samedi soir, les Déferlantes n’auront pas le temps de gamberger sur cette défaite et vont vite retrouver le terrain ce mardi face à Lyon. Les deux formations n’ont pas les mêmes objectifs pour cette seconde partie de saison, et cette rencontre sera à prendre sans complexe pour les nantaises. Compétitrices, Romana HEJDOVA et ses partenaires aborderont ce match pour le gagner mais également pour préparer au mieux ce duel face à Tarbes en fin de semaine qui pourrait quasiment valider le maintien de manière définitive. Ainsi, nous pouvons faire confiance à Aurélie BONNAN pour motiver un collectif qui peine encore à gommer ses petites erreurs que sont les pertes de balle et les trop nombreux rebonds offensifs laissés aux adversaires. Offensivement, on espère voir une Samantha HILL, de retour dans le groupe, apporter toute son énergie et une Ziomara MORRISON toujours aussi dominatrice que depuis le début de la saison. Et si cela était le cas, alors, tout sera possible.

Côté lyonnais :

Privées de match le week-end dernier, les lyonnaises ne dominent pas le championnat comme on pouvait s’y attendre en détaillant les effectifs. En effet, Ingrid TANQUERAY et ses partenaires ne pointent qu’à la 3ème place du classement et ont déjà connu la défaite à 3 reprises (en 11 matchs). Et lorsqu’elles s’imposent, les Lionnes ont du mal à faire preuve de régularité sur l’ensemble du match, comme en témoigne leur délicate première mi-temps à Saint-Amand mercredi dernier. Néanmoins, Valery DEMORY peut compter sur un effectif dense et qualitatif, avec, pour ne citer qu’elles, Alysha CLARK, véritable couteau-suisse, et Nayo RAINCOCK-EKUNWE, energizer du jeu rhodanien. Absentes dans le Nord, Marine JOHANNES et Héléna CIAK fouleront-elles le parquet de la Trocardière ? Voilà une belle incertitude dont la réponse pourrait modifier la physionomie de la rencontre.

S’il ne partira pas avec les faveurs des pronostics, le NRB se verrait bien réaliser un bel exploit ce mardi, et les Déferlantes ont montré qu’elles pouvaient le faire sur 20 minutes lors du match aller, il reste « juste » à le faire sur 40 minutes. Bon match les filles !!!