Un manque de constance

Un manque de constance

Pour leur premier match de cette année civile, les Déferlantes s’en allaient défier les Tango du Bourges Basket.

Merve AYDIN (15 points, 3 passes) et les nantaises abordaient cette rencontre avec une belle énergie qui leur permettait de prendre le meilleur départ (4/8, 3′). Par la suite, les erreurs ligériennes étaient bien exploitées par des berruyères qui prenaient les commandes du match (11/10, 5′) après un tir primé de Sarah MICHEL (9 points, 11 passes). La dynamique du match était alors berruyère et les Tango prenaient leurs distances (17/10, 6′). Malgré le temps-mort posé par Emmanuel COEURET, Alexia CHARTEREAU (19 points, 3 rebonds) et co’ continuaient de trouver des solutions dans la défense du NRB (21/12, 8′). En fin de quart-temps, Jacinta MONROE (27 points, 8 rebonds) s’illustrait, réduisant ainsi l’écart entre les deux formations (24/19, 10′). En début de second acte, les défenses prenaient le meilleur sur les attaques (26/21, 12′) avant que les Tango ne reprennent leur marche en avant (37/23, 15′). Offensivement, les nantaises peinaient à trouver les bonnes solutions, n’arrivant que trop rarement à faire trembler les filets adverses (40/27, 18′). Le staff ligérien donnait du temps de jeu à tout le monde, et à la pause, Elodie GODIN (2 points, 5 passes) et ses partenaires possédaient une belle avance (48/31, 20′).

De retour des vestiaires, les nanto-rezéennes faisaient preuve de davantage d’agressivité des deux côtés du terrain, provoquant ainsi les fautes des berruyères (51/39, 23′). Elin ELDEBRINK (6 points, 9 passes) et les joueuses du Cher laissaient alors passé l’orage, stoppant la dynamique du NRB (55/41, 25′). Si, de loin, Antonia DELAERE (16 points, 3 rebonds) redonnait de l’allant aux siennes, les imprécisions en défense coûtaient cher aux nantaises (60/44, 27′). Finalement, aucune équipe ne remportait ce troisième quart-temps et l’écart restait identique à celui observé à la mi-temps (65/48, 30′). Pour espérer effectuer un incroyable come-back, les Déferlantes devaient réaliser une dernière période parfaite, mais cela n’en prenait pas le chemin (70/50, 32′). Néanmoins, Clarince DJALDI-TABDI (12 points, 10 rebonds) et ses partenaires n’abdiquaient pas (71/57, 34′) se donnant encore le droit d’y croire avant qu’Iliana RUPERT (14 points, 7 rebonds) ne les rappelle à l’ordre (75/57, 35′). Les dernières minutes de ce match devenaient alors anecdotiques, et il n’y avait donc pas d’exploit nantais du côté du Prado (86/72, 40′).

A l’image de leur début de saison, les Déferlantes ont montré que, par séquences, elles pouvaient rivaliser avec tout le monde. Mais, il y a toujours ces moments faibles qui coûtent très chers au moment de faire les comptes.

Prochain rendez-vous à domicile, le 12 janvier face à Roche Vendée.

Photo : Shoot’lo Photographie

Attachment

OPEN NRB HAINAUT_-22

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.