Un petit avantage

Un petit avantage

L’année 2019 des Déferlantes débutait par un duel face aux polonaises de Toruń dans le cadre des 1/32èmes de finale de l’EuroCup Women.

La faute à un panneau d’affichage central qui avait décidé de ne pas remonter, le match démarrait avec près de 50 minutes de retard. Cet impondérable ne perturbait pas le collectif polonais qui prenait les commandes de la rencontre (2/5, 2′). Voyant ses joueuses très rapidement fautées, Emmanuel COEURET devait rapidement ouvrir son banc mais ces rotations ne permettaient pas de recoller au score (8/12, 5′). Sur le bord du terrain, les deux coachs donnaient de la voix, mettant la pression sur le corps arbitral, et les Déferlantes revenaient à hauteur (13/13, 6′) grâce à Maud MEDENOU (6 points, 3 rebonds). Mélissa DIAWAKANA (14 points, 4 passes) remettait de l’ordre dans la maison de Toruń (13/18, 8′). En fin de quart-temps les lancer-francs et l’adresse de “Q” WALLACE (14 points, 8 rebonds) permettait au NRB de rester dans le sillage de son adversaire (19/20, 10′). Très active, comme toujours, Briana DAY (14 points, 9 rebonds) donnait l’avantage aux siennes (23/22, 12′) mais Alice KUNEK (24 points, 3 rebonds) et co’ ne laissaient pas la dynamique ligérienne s’installer (26/26, 14′). Moment alors choisi par Ana SUAREZ (26 points, 6 passes) pour prendre le rythme de la rencontre à sa main, et la conséquence au tableau d’affichage était immédiate (35/26, 16′). Le temps-mort posé par Stefan SVITEK ne changeait en rien la physionomie de cette rencontre (41/28, 18′). Les dernières actions de cette mi-temps tournaient en la faveur de Laura SVARYTE (15 points, 9 rebonds) et ses partenaires qui réduisaient quelque peu leur retard (43/35, 20′).

Le retour des vestiaires était compliqué pour tout le monde, les petites erreurs s’accumulant, empêchant le score de se développer (45/37, 23′). En se rassurant par la défense, Clarince DJALDI-TABDI (6 points, 9 rebonds) et les nantaises se remettaient dans le rythme du match (49/37, 24′). Angelika STANKIEWICZ (5 points) mettait fin à la disette offensive polonaise et les joueuses de Toruń retrouvaient de l’allant (51/43, 25′). Les arbitres, dépassés par les événements, excluaient coup sur coup et pour deux fautes techniques, Emmanuel COEURET et Alice KUNEK, meilleure joueuse de l’Energa ce soir. Amandine MICHAUD (12 points) sortait alors sa spéciale et les Déferlantes se recentraient sur leur basket (64/49, 28′). La défense de zone mise en place par l’effectif polonais perturbait des nantaises qui conservaient néanmoins un bel avantage avant d’attaquer la dernière ligne droite (66/56, 30′). Roksana SCHMIDT (5 points) et ses partenaires débutaient fort ce dernier quart-temps (69/63, 32′) mettant le doute des dans les têtes de Stéphane JARNOUX et des Déferlantes. Néanmoins, les joueuses polonaises ne parvenaient pas à saisir les occasions de totalement recoller au score et, grâce à une très belle présence aux rebonds, les ligériennes restaient devant (76/71, 35′).  A l’entame de ce money-time, la Trocardière se faisait un peu plus entendre, et le scénario restait toujours autant indécis (78/74, 38′) après un tir primé d’Emilia TUBLAK (). En fin de match, les Déferlantes, s’offraient un petit plus, leur permettant de mieux préparer le match retour, qui s’annonce chaud (86/79, 40′).

Un match qui débute en retard, un scénario quelque peu rocambolesque, les Déferlantes ont vécu une première mouvementée mais partiront avec un petit avantage lors du match aller.

Photo : Xavier LECOINTE

Attachment

Site

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.