Ce mercredi, les Déferlantes accueillaient la formation de Charnay avec l’envie de s’imposer pour s’offrir un peu d’air au classement.

De retour sur le parquet après avoir manqué le match contre Montpellier, Leia DONGUE (22 points, 9 rebonds) montrait la voie à suivre en ce début de match (7/0, 3′). Un scénario qui ne convenait guère à Matthieu CHAUVET qui ne tardait pas à poser son premier temps-mort, mais cela ne portait pas ses fruits, les charnaysiennes ne trouvant pas les solutions et Ziomara MORRISON (24 points, 11 rebonds), par son impact, provoquait les fautes adverses (14/0, 4′). C’était finalement Meighan SIMMONS (17 points, 4 passes) qui débloquait le compteur des Pinkies (14/3, 7′). Les débats s’équilibraient alors, mais le NRB conservait son joli matelas d’avance (17/5, 8′). C’était d’ailleurs sur ce score que se terminait le premier quart-temps (17/5, 10′). Dans le sillage d’Ify IBEKWE (14 points, 7 rebonds), les Déferlantes continuaient sur le bon rythme (21/9, 12′), bien aidées, il est vrai, par la maladresse de leurs adversaires. Les Pinkies essayaient alors de chercher des points “faciles” en provoquant des fautes qui les amenaient sur la ligne (26/13, 15′). Moment alors choisi par Aurélie BONNAN pour donner de nouvelles consignes à son effectif qui lui donnait raison (30/13, 16′). Du côté du CBBS, c’était Sixtine MACQUET (10 points, 9 rebonds) qui prenait les choses en mains pour permettre aux siennes de rester pas si loin que cela (30/17, 18′) mais les nantaises géraient bien les évènements jusqu’à la mi-temps (35/17, 20′).

A la reprise, les Déferlantes allaient devoir être prêtes à contrôler la réaction charnaysienne, et c’était Romana HEJDOVA (4 points, 5 passes), du parking, qui s’en occupait (40/21, 22′). Néanmoins, à l’image de Promise AMUKAMARA (14 points, 5 passes) qui trouvait de l’adresse, les Pinkies montraient des attitudes plus conquérantes (42/26, 24′). Les Déferlantes augmentaient alors l’intensité défensive et prenaient un peu plus leur temps en attaque, et cette stratégie était payante (48/26, 25′), mais devait faire face à un nouveau coup dur avec la sortie d’Ify IBEKWE, touchée à l’épaule. Un fait de jeu qui ne semblait par perturbée Bintou DIEME MARIZY (4 points, 11 passes) qui, en bonne capitaine, gérait sa petite troupe (52/31, 28′), et le NRB abordait le dernier acte avec 23 points d’avance (56/33, 30′). Avec un tel avantage, Camille LENGLET (2 points, 4 rebonds) allait avoir pour objectif de récupérer le point-average sur leur adversaire du soir, et cela débutait bien (60/33, 31′). Sur un tir longue distance de Marie MANÉ (7 passes, 4 passes), les Déferlantes s’offraient 30 points d’avance (65/35, 33′). Avec l’envie, Olivia EPOUPA (9 points, 6 rebonds) et ses partenaires récupéraient quelques ballons leur permettant de marquer facilement (69/41, 35′). La dynamique était alors charnaysienne, et le staff du NRB n’hésitait pas à stopper le jeu pour bien finir ce match (73/48, 38′). L’adresse longue distance faisait son retour dans le camp du CBBS, leur permettant de finir en boulet de canon, mais la victoire était bien nantaise (79/59, 40′).

L’objectif du maintien passait obligatoirement par un succès face à Charnay, et les Déferlantes ont répondu présentes pour s’imposer et, “cherry on the cake”, reprendre le point-average. Reste désormais à espérer que la blessure d’Ify IBEKWE ne soit pas trop grave.

Photo : Corentin Malary