Dans leur quête du maintien, les Déferlantes pouvaient réaliser un très joli coup sur le parquet de Charnay, un concurrent direct.

Le match débutait par une mauvaise nouvelle puisque Hatoumata DIAKITÉ allait devoir rester “en civil” pour cette rencontre. S’il fallait patienter quelques actions avant de voir l’ouverture du score, c’est Marie MANÉ (11 points) qui le faisait, et le NRB s’installait en tête (4/7, 3′). Un leadership que les Déferlantes conservaient grâce à une belle alternance entre le jeu intérieur et le jeu extérieur (10/15, 6′). De retour de blessure, Bintou DIEME-MARIZY (5 points, 4 rebonds) soignait son entrée en jeu pour permettre aux nantaises de prendre trois possessions d’avance (14/23, 8′) ce qui obligeait Mathieu CHAUVET à stopper les débats. Une décision qui permettait à Promise AMUKAMARA (15 points, 6 passes) et co’ de stopper la série ligérienne (16/25, 10′). Plus agressives défensivement, les charnaysiennes perturbaient des nantaises qui ne trouvaient plus les solutions (20/25, 13′), ce qui ne plaisait pas à Aurélie BONNAN. Pour se rassurer, les Déferlantes tentaient de se rapprocher et Kaleena MOSQUEDA-LEWIS (12 points, 5 rebonds) redonnait un peu d’air aux siennes (22/28, 14′). Le jeu devenait alors très brouillon, aucune des deux formations ne parvenant à imposer son rythme et c’était Leia DONGUE (10 points, 7 rebonds) qui remettait un peu d’énergie au jeu nantais (26/31, 17′). Dans ces circonstances, Meighan SIMMONS (22 points, 2 interceptions) s’illustrait et l’écart entre les deux équipes se réduisait (30/31, 19′) mais les Déferlantes restaient en tête à la mi-temps (32/35, 20′).

Au retour des vestiaires, le NRB optait pour une défense de zone mais les locales sanctionnaient ce choix et tout le monde se retrouvait à égalité (37/37, 22′). Le combat entre les deux effectifs s’installait, et les changements de leader se succédaient (39/41, 23′ – 45/41, 25′). Petit à petit, Vionise PIERRE-LOUIS (21 points, 9 rebonds) et ses partenaires prenaient le meilleur et s’échappaient au tableau d’affichage (51/43, 27′). Et lorsque les nantaises trouvaient les espaces, le CBBS avait du répondant, et virait en tête à l’aube du dernier quart-temps (53/47, 30′). Pour aller chercher la victoire, les nanto-rezéennes allaient devoir limiter les erreurs, et si Camille LENGLET (4 points) montrait la voie, Olivia EPOUPA (10 points, 7 passes) apportait toute son expérience (56/50, 32′). Si Ziomara MORRISON (11 points, 16 rebonds) et ses coéquipières avaient les occasions de recoller, c’était l’inverse qui se produisait (63/52, 36′). Et même dans les dernières minutes, Charnay continuait de s’échapper, s’offrant un succès avec un bel écart (76/58, 40′).

Pourtant idéalement lancées, les Déferlantes ont vu leur jeu se déliter au fil des minutes et reviendront de Charnay sans la victoire. Une soirée difficile que les nantaises devront digérer avant de repartir au travail pour préparer les futures échéances.

Photo : Armand Lenoir / The Agency