C’est malheureusement dans une Trocardière privée de supporters que les Déferlantes accueillaient la formation de Charleville-Mézières avec l’envie de faire tomber un “gros poisson” du championnat de Ligue Féminine.

Malgré les pertes de balle, les Déferlantes parvenaient à rester dans le sillage de leurs adversaires en début de match (5/7, 3′). Finalement, c’est Endy MIYEM (11 points, 3 rebonds) qui trouvait la faille dans la défense nantaise pour permettre à son collectif de prendre une petite avance (7/13, 5′) mais grâce à l’adresse extérieure de Sasa CADO (23 points, 3 rebonds), le NRB revenait à hauteur de Charleville-Mézières (15/15, 7′). Agressives offensivement, les joueuses de Romuald YERNAUX refaisaient un petit écart (15/19, 9′) et terminaient le premier quart-temps avec cet avantage de 4 unités (22/26, 10′). Le début du second acte était à mettre au crédit de Jaime NARED (15 points, 4 rebonds) et des ses coéquipières qui augmentaient alors leur avance au score (25/33, 13′). Un scénario qui ne plaisait pas à Aurélie BONNAN, obligée de stopper le jeu pour remettre son collectif dans le droit chemin (31/37, 16′). Malheureusement, les Déferlantes n’arrivaient pas à être efficaces des deux côtés du terrain, et sur le jeu de transition, les Flammes Carolo se régalaient (31/43, 17′). Enormément sanctionnées par le corps arbitral, Camille LENGLET (4 points, 2 passes) et ses partenaires peinaient à installer leur jeu, ne parvenant pas à trouver leur intérieures, tout le contraire des joueuses ardennaises (33/47, 19′). A la mi-temps, l’écart entre les deux équipes restait conséquent (35/49, 20′).

Au retour des vestiaires, le problème des fautes ne s’arrangeaient pour les nantaises, et le FCB, à l’image d’Evelyn AKHATOR (14 points, 6 rebonds), faisait le forcing dans la raquette pour trouver des solutions faciles (37/55, 24′). Bien muselée jusqu’à présent, Ziomara MORRISON (9 points, 10 rebonds) multipliait les efforts pour aider ses partenaires mais ceux-ci n’étaient pas récompensés (37/57, 25′). La défense de zone mise en place par le NRB permettait à ce dernier de retrouver un peu de rythme et de réussite (43/59, 27′). La fin de ce troisième quart-temps était plus brouillon des deux côtés du terrain, les défenses prenant le meilleur sur les attaques (44/63, 30′). Si l’issue du match semblait évidente, Samantha HILL (6 points, 3 rebonds) et ses partenaires devaient utiliser ces dix dernières minutes pour continuer à travailler et surtout ne pas totalement lâcher (47/65, 32′). Sous l’impulsion de Marie MANÉ (14 points, 4 passes), une dynamique positive s’installait alors côté nanto-rezéen et le NRB revenait à 10 unités (56/66, 35′). Une belle série qui faisait renaître l’espoir d’un come-back mais la 5ème faute de Leia DONGUE (5 points, 3 passes) allait contrarier les affaires nantaises et stopper le retour (60/70, 37′). Finalement, toute l’expérience d’Amel BOUDERRA (12 points, 9 passes) allait servir dans ces moments indécis (62/73, 38′) et guider les Flammes Carolo vers la victoire (66/79, 40′).

Sur le papier, la tâche s’annonçait compliquée, elle le fut, et encore plus avec des joueuses majeures rapidement embêtées par les fautes, privant le NRB d’atouts dans son jeu. Néanmoins, les Déferlantes n’ont pas lâché l’affaire et devront se servir de ce dernier quart-temps pour préparer au mieux les futures échéances.

.