Ce samedi, c’est jour de match pour les Déferlantes qui, dans une salle de la Trocardière malheureusement vide, reçoivent les Flammes Carolo.

Côté nantais :

Avec un effectif qui sera similaire à celui présenté lors du dernier match, Aurélie BONNAN espère bien déjouer les pronostics et “faire tomber un gros du championnat”. En effet, si les Déferlantes ne sont pas récompensés par de succès en fin de match, “elles travaillent très bien à l’entraînement et doivent convertir cela en match”. Un sentiment partagé par Sasa CADO qui assure que “chaque joueuse est concentrée sur sa tâche et que tout le monde regarde dans la même direction”, à savoir celle de la victoire. Dans un “championnat très dense et très physique”, l’internationale serbe veut continuer à apporter son expérience à “un collectif qui manque parfois de self-control dans les moments faibles”, cause d’erreurs et de cadeaux à l’adversaire. Dans un contexte sanitaire toujours très incertain, les Déferlantes “doivent croquer à pleines dents dans chaque occasion qui leur est donnée” et cela doit se voir sur le terrain samedi.

Côté carolomacérien :

Après un début de saison parfait avec 3 victoires en 3 matchs, le collectif de Romuald YERNAUX a connu un premier coup d’arrêt en s’inclinant sur le parquet de Bourges en milieu de semaine. C’est donc avec l’envie de rebondir immédiatement que les joueuses de Charleville-Mézières arrivent en terres nantaises. Avec un effectif XXL parmi lequel figure, notamment, Endy MIYEM, capitaine de l’Équipe de France, Amel BOUDERRA, joueuse emblématique du club ou encore Tima POUYE, le futur du basket féminin, le club des Ardennes possèdent de nombreux atouts dans son jeu pour poser des problèmes à nos Déferlantes. La seule petite ombre au tableau est que le club ardennais a du se séparer de Kim MESTDAGH, partie relever de nouveaux challenges, et que le départ d’une joueuse, qui plus est importante, n’est jamais anodin tant dans le nombre de rotations que dans la perte d’automatismes collectifs.

Ce premier match à huis-clos est l’occasion pour les Déferlantes d’éteindre les Flammes, et même si la Trocardière sonnera vide, soyons sûr que Bintou DIEME-MARIZY et co’ donneront tout pour s’offrir un joli cadeau à quelques semaines de Noël. Bon match les filles !!!