Battues au buzzer

C’est un déplacement délicat qui attendait des Déferlantes qui défiaient les Gazelles de Montpellier hier en fin d’après-midi.

Plus agressives dans le secteur offensif, les montpelliéraines débutaient mieux cette rencontre (5/0, 1′ – 7/3, 3′). Néanmoins, grâce à une belle adresse extérieure, les nantaises s’installaient dans leur rencontre et revenaient à hauteur au tableau d’affichage (10/10, 5′).  Si Ziomara MORRISON (17 points, 7 rebonds), embêtée par les fautes, devait vite rejoindre le banc, la solidarité des ligériennes dans la raquette permettait à ces dernières de prendre les commandes du match (12/14, 6′). Des deux côtés du terrain, le jeu perdait en fluidité, les paniers se faisant alors plus rares, mais Camille LENGLET (2 points, 2 interceptions) permettait au NRB de conserver le leadership (16/19, 9′). Après un temps-mort posé par Thibault PETIT, le BLMA trouvait de nouvelles solutions mais restait derrière le NRB à l’issue du premier acte (18/19, 10′). En début de second quart-temps, Cheyenne PARKER (16 points, 5 rebonds) voulait donner plus de rythme à ce match, mais les nantaises, à l’image d’une Leia DONGUE (20 points, 11 rebonds), très active, avaient leurs armes pour répondre (21/23, 13′). Malgré les petites pertes de balle ou les quelques rebonds laissés en cours de route, le collectif nantais faisait preuve d’une belle sérénité, continuant ainsi à faire la course en tête (22/28, 15′). Néanmoins, les locales ne tardaient pas à réagir, et par l’intermédiaire de Myisha HINES-ALLEN (13 points, 15 rebonds) revenaient à hauteur (30/30, 17′). Jusque là très présente en défense, Samantha HILL (2 points, 5 rebonds) ouvrait son compteur de points et redonnait deux possessions d’avance au NRB (30/34, 18′). Et quand cela est compliqué en attaque, la défense de zone tient le choc et cette première mi-temps se termine avec des Déferlantes devant au tableau d’affichage (32/34, 20′).

Au retour des vestiaires, Bintou DIEME-MARIZY (2 points, 8 rebonds) et sa petite troupe allaient devoir être solides pour contenir la pression montpelliéraine, et d’ailleurs Diandra TCHATCHOUANG (6 points, 3 rebonds) remettait le BLMA devant (37/36, 22′). Ne trouvant plus l’accès au panier, les Déferlantes voyaient leurs adversaires augmenter leur avance (42/36, 25′) et Aurélie BONNAN se devait se stopper les débats. En sortie de temps-mort, Sasa CADO (7 points, 4 passes) sortait sa spéciale de loin, et le débats étaient relancés (44/41, 27′). Dès lors, l’adresse était moins présente des deux côtés, mais le match ne perdait pas en suspens (45/43, 29′). C’était d’ailleurs sur ce score que se terminait le troisième quart-temps. Cette dernière ligne droite s’annonçait haletante et stressante (45/45 – 32′) et les deux équipes allaient chercher des “points faciles” proches du cercle (50/48, 34′). Le money-time approchant, c’était le BLMA qui était dans la situation la plus confortable (54/50, 36′) mais cela était sans compter sur Marie MANÉ (10 points, 4 passes) qui faisait parler la poudre de loin (54/54, 37′). A l’aube de la dernière minute, les Déferlantes, menées d’une unité (57/56, 39′) pouvaient encore le faire, mais c’était sans compter sur Julie ALLEMAND (15 points, 7 rebonds) qui endossait le rôle de de l’assassine au buzzer pour offrir le succès à son équipe (62/60, 40′).

Une fin de match qui va laisser un goût amer à des Déferlantes pas récompensées de tous leurs efforts. S’il va falloir digérer cette défaite au buzzer, il faudra également retenir tous les points positifs d’une telle rencontre qui prouve qu’Hatoumata DIAKITE (5 rebonds) et ses partenaires sont sur la bonne route, celle d’un collectif soudé, capable de faire les efforts les unes pour les autres. Et cela va forcément payer très rapidement !!!

Photo : Marc Franz

Attachment

122656101_2272285182914837_4169742163901472420_o

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.