Nantes-Rezé / Landerneau : Les échos du match

Pas de repos pour les Déferlantes qui, après leur rencontre de samedi dernier, seront de nouveau sur le parquet ce mercredi avec la réception de Landerneau.

Côté nantais : 

Dans ce mois d’octobre qui s’annonce extrêmement chargé, les Déferlantes vont enchaîner les matchs et l’avantage d’un planning chargé, c’est que le doute n’a pas le temps de s’installer dans les têtes des joueuses. Ainsi, après la défaite contre La Roche/Yon, Bintou DIEME-MARIZY et les nantaises se sont vite remises au travail pour travailler les failles entrevues en Vendée. “Perdre à l’extérieur, c’est une chose, mais à la maison, on doit prendre tous les matchs”, le décor est planté par la capitaine du NRB qui ne veut pas louper ses débuts à la Trocardière. Pour cela, les Déferlantes devront “être concentrées de la première à la dernière minute et éviter ces erreurs individuelles qui fragilisent le collectif” dixit Aurélie BONNAN qui sait que son équipe ne pourra pas gagner un match en encaissant 80 points. “Dans une équipe en construction, tous les détails comptent, le langage du corps est important”, et les staff ligérien souhaite voir un collectif soudé en ce soir de première à la maison. Pour aller chercher la victoire, les nantaises “doivent rentrer immédiatement dans leur match, et ne pas laisser leurs adversaires s’installer dans leur jeu” pour ainsi engranger de la confiance nécessaire à atteindre leur objectif.

Côté landernéen : 

A l’inverse des nantaises, les bretonnes n’ont pas pu jouer le week-end dernier, leur rencontre face à Bourges ayant été reportée pour raisons sanitaires. Ce déplacement à la Trocardière sera donc le premier de la saison pour un effectif qui aura été peu chamboulé cet été. En effet, le LBB comptera toujours dans ses rangs Virginie BREMONT, Myriam DJEKOUNDADE, Elodie NAIGRE, Marie BUTARD et surtout Ezinne KALU, auteure d’une très belle saison l’an passé. A ces cinq joueuses, Stéphane LEITE a réussi à recruter Hortense LIMOUZIN, bien connue du championnat de France, Catherine MOSENGO-MASA, qui vient se relancer en Bretagne, Gabriela MĀRGINEAN, joueuse d’expérience, Luisa GEISELSÖDER, ancienne coéquipière de Samantha HILL en Allemagne et Bridget CARLETON, joueuse canadienne. A la lecture de ces noms, le collectif breton a très fière allure et a tout pour réussir une belle saison en France, mais aussi sur la scène européenne puisque le club finistérien disputera l’EuroCup cette année. Et, à l’image des yonnaises le week-end dernier, les landernéennes partiront avec un petit avantage psychologique, elles qui ont largement dominé nos Déferlantes en match de préparation.

Pour cette première de la saison à domicile, les Déferlantes comptent bien faire de la Trocardière une forteresse imprenable et pour cela, elles auront besoin d’un soutien total pendant tout le match. Une belle ambiance, et le chemin vers le succès sera plus facile à trouver. Bon match les filles !!!

Attachment

Les échos du match nrb-lbb

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.