Nantes-Rezé – La Roche-sur-Yon : Les échos du match

Nantes-Rezé – La Roche-sur-Yon : Les échos du match

La phase aller du championnat de Ligue Féminine se termine ce dimanche par un derby entre nantaises et yonnaises, deux équipes qui ont vécu une première partie de saison diamétralement opposée.

Côté nantais :

Arrivée sur les bords de Loire en cours de semaine, Ronni WILLIAMS “est heureuse d’être ici et prête à aider ses coéquipières” afin que le NRB regarde de nouveau vers le haut dans “un championnat très dense”. Et pour cela, la nouvelle Déferlante apportera “son agressivité défensive et ses qualités offensives” dixit Jacinta MONROE qui décrit sa nouvelle coéquipière comme une joueuse “très complète”. Néanmoins, la qualification de Ronni WILLIAMS pour ce derby était toujours en attente ce vendredi soir. Mais même, s’il fallait jouer de nouveau en effectif très limité, les Déferlantes sont prêtes à relever le défi, elles qui “espèrent avoir ce déclic mental afin de ne pas craquer en fin de match” puisque selon Jacinta MONROE, “les nantaises sont prêtes physiquement, et les erreurs sont dûes à des sauts de concentration, pas à la fatigue”. Pour aller chercher cette victoire, les Déferlantes devront d’abord s’atteler “à être efficace dans leur travail défensif et faire en sorte que leurs moments faibles soient de courte durée”.

Côté yonnais :

Deux anciennes Déferlantes, Bernie NGOYISA et Marielle AMANT, deux anciennes joueuses du BSCP Rezé, Clémentine SAMSON et Oumou TOURE, une capitaine Caroline HERIAUD née à Nantes, l’effectif yonnais possède de forts accents nantais et arrive donc du côté de la Trocardière en terrain connu. “Equipe très complète avec de nombreuses joueuses capables de scorer de loin”, le RVBC va aborder cette rencontre avec une envie de rebondir après une élimination très frustrante en EuroCup en milieu de semaine (face à Besiktas). Un calendrier chargé qui peut être à double tranchant puisque les vendéennes sont dans le rythme de la compétition mais que la fatigue pourrait se faire sentir dans le money-time.

La première sortie de l’année 2020, en terres berruyères, n’a pas abouti au succès mais Emmanuel COEURET était ressorti fier de la prestation collective de ses joueuses. Reste, et ce n’est pas la chose la plus simple à réaliser, aux nantaises de franchir cette marche supplémentaire pour s’offrir cette victoire tant attendue. Bon match les filles !!!

Photo : Shoot’Lo Photographie

Attachment

NRB

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.