Une différence bien trop grande

Une différence bien trop grande

A Bourges, les Déferlantes avaient l’objectif de trouver de nouveaux automatismes avec l’arrivée de Rachel HOLLIVAY (10 points, 7 rebonds) et, de pourquoi pas, créer un véritable exploit en allant chercher le succès.

Sous l’impulsion d’Elodie GODIN (5 points, 6 passes), adroite à l’extérieur, les joueuses du Cher prenaient un meilleur départ dans cette confrontation (7/2, 3′) mais Clarince DJALDI-TABDI (8 points, 12 rebonds) et les Déferlantes ne laissaient pas l’écart se creuser (11/8, 5′). Pas satisfait du jeu de sa formation, Olivier LAFARGUE posait un premier temps-mort qui permettait aux Tangos de repartir de l’avant (15/10, 7′). A cette accélération berruyère, les nantaises trouvaient des solutions leur permettant de rester dans le sillage adverse (19/15, 9′). En fin de quart-temps, Nabala FOFANA (4 points, 5 rebonds) soignait son arrivée sur le parquet, et le NRB était bien dans son match (21/17, 10′). Grâce à son “passing game”, les Tangos trouvaient des espaces dans la défense ligérienne, portant leur avantage à 10 unités (27/17, 12′). De leur côté, les nantaises accumulaient les petites erreurs, ne parvenaient pas à convertir leurs tirs en points, et voyaient l’écart se creuser (33/17, 14′) après ce tir primé de Cristina OUVINA (8 points, 6 passes). Si Ana  SUAREZ (15 points, 6 rebonds) répondait à sa compatriote pour stopper l’hémorragie, la dynamique était et restait berruyère (39/19, 17′). Finalement, le NRB n’inscrivait que 3 petits points dans ce 2ème quart-temps et regagnait les vestiaires avec un important débours (45/20, 20′).

Revenues avec de bien meilleures intentions, les Déferlantes démarraient bien cette deuxième période grâce à une agressivité offensive plus présente (47/26, 23′). Sarah MICHEL (12 points, 6 rebonds) et ses coéquipières étaient également davantage perturbées par la défense très mobile des nantaises mais le talent individuel faisait la différence quand le collectif était dans le dur (57/29, 27′). Marine JOHANNES (15 points, 2 rebonds), plutôt discrète jusqu’à présent, sortait de sa boîte en inscrivant deux tirs primés pour terminer ce 3ème acte et donner encore plus d’ampleur à l’avantage berruyer (67/33, 30′). L’issue du match connue, les Déferlantes devaient se trouver un nouvel objectif à atteindre dans ce dernier quart-temps, et parvenaient à limiter la réussite offensive d’Iliana RUPERT (12 points, 7 rebonds) et co’ (72/35, 34′). Profitant de sa présence sur le terrain, Emma OUATTARA (3 points, 1 passe) montrait de belles choses, notamment en servant bien ses intérieures, mais Bourges ne faiblissait absolument pas (82/41, 37′). Finalement, Bourges s’imposait avec 39 points d’avance (90/51, 39′).

Outre pendant le premier quart-temps, les nantaises ne seront pas parvenues à tenir le rythme mis en place par des berruyères qui décidées à ne pas tomber dans le piège ligérien. Venues chercher de la confiance et quelques certitudes dans leur jeu, les Déferlantes vont devoir bien travailler à l’entraînement pour retrouver de la confiance avant d’aborder des matchs cruciaux.

Photo : Anne Perrinet

Attachment

IMG_6147_copie

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires