Un succès au bout de la nuit.

Un succès au bout de la nuit.

La Trocardière revêtait son costume européen avec la venue des tchèques de Brno dans le cadre de l’ultime journée de ce groupe G.

Le match débutait sur un bon rythme, les deux formations trouvant des solutions en attaque (4/4, 2′). Petit à petit, la défense nantaise se mettait en place et, dans le sillage de sa capitaine, le NRB prenait les commandes de la rencontre (10/6, 4′). A la moitié du quart-temps, Emmanuel COEURET posait un premier temps-morts, les joueuses tchèques étant revenues dans le sillage de son effectif (10/9, 5′) après un tir primé de Michaela STARA (14 points, 8 passes). La dynamique était du côté du Dovile SAURAZAITE (7 points, 3 passes) et ses partenaires (10/13, 8′) mais les nantaises revenaient vite à hauteur (14/14, 9′). Après ce premier acte, c’était pourtant les joueuses de Brno qui viraient en tête (14/15, 10′). Au retour sur le parquet, à l’image d’Amandine MICHAUD (11 points, 3 passes), les Déferlantes trouvaient de l’adresse derrière l’arc, et l’écart se creusait (22/15, 12′). Le temps-mort posé par David ZDENEK, technicien tchèque, ne perturbait aucunement Maud MEDENOU (14 points, 17 rebonds) et ses partenaires (27/17, 15′). Le match s’emballait alors quelque peu et ce scénario permettait à Sabina OROSZOVA (8 points, 5 rebonds) de réduire l’écart (31/26, 18′) mais Ana SUAREZ (27 points, 4 passes) reprenait les choses en mains pour que le NRB ne reprenne ses distances à la mi-temps (36/28, 20′).

Face à une défense tchèque qui montait en intensité, les nantaises peinaient à trouver le chemin du panier, et le match était complètement relancé (38/32, 22′ – 38/37, 24′). Sur un “2+1” d’Andrea SLADKOVA (7 points, 4 rebonds), le collectif de Brno repassait devant (38/40, 25′) et tout était à refaire pour Clarince DJALDI-TABDI (3 points, 10 rebonds) et co’ (42/42, 26′). Malheureusement, le momentum était du côté de l’effectif visiteur qui s’échappait petit à petit (45/49, 28′ – 47/52, 29′). Néanmoins, les Déferlantes terminaient à une petite possession après ce troisième quart-temps (52/54, 30′). Le match allait donc se décider lors des dix dernières minutes, les nantaises ayant rapidement égalisé (56/56, 32′). Tous les ballons avaient alors énormément d’importance, et à ce petit jeu, Jasmine GILL (16 points, 5 rebonds) et ses coéquipières s’en sortaient mieux (56/60, 35′). Du haut de ses 18 ans, Nabala FOFANA (9 points, 12 rebonds) sonnait la révolte, remettant les siennes sur le bon chemin (60/62, 36′ – 63/65, 37′). Eva KOPECKA (11 points, 10 rebonds), de loin, permettait aux siennes de rester devant (65/68, 38′) mais tout restait possible pour les ligériennes lors de la dernière possession (67/70, 39′), et impossible n’est pas “Q” WALLACE (25 points, 4 rebonds) qui offre la prolongation aux siennes (70/70, 40′).

Les deux équipes ne se quittaient plus (74/74, 42′), personne n’arrivant à créer un écart de plus d’une possession avant que les nantaises n’en décident autrement (78/74, 43′). Mais, il était que rien ne serait facile ce soir (78/78, 44′) et une deuxième prolongation devait être disputée (80/80, 45′). Les forces commençaient à manquer, la lucidité était moins présente, mais le score restait encore et toujours de parité (82/82, 48′). A l’usure et dans le sillage de sa capitaine, le NRB faisait un petit break (86/82, 49′) qui allait s’avérer décisif dans le gain de ce match (93/84, 50′).

Avant ce match, les Déferlantes voulaient retrouver le plaisir de jouer et en plus d’aller chercher la victoire, elles ont écrit un scénario de match assez invraisemblable avec ces deux prolongations. Un match qui peut être fondateur, et ce, dès samedi prochain du côté de la Bretagne.

Photo : Xavier LECOINTE.

Attachment

image (6)

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.