Une soirée délicate

Une soirée délicate

Pour le compte de cette 20ème journée de Ligue Féminine, les Déferlantes se déplaçaient à Tarbes pour affronter l’équipe de François Gomez. Dans une excellente dynamique, les joueuses d’Emmanuel Coeuret se rendaient dans les Hautes-Pyrénées sans aucune pression, avec l’envie de bien faire.

C’est Michelle Plouffe côté Tarbais qui a ouvert le score de cette rencontre (2/0, 1′). Ce début de match est assez serré mais les joueuses de François Gomez profitent de quelques maladresses des Déferlantes pour prendre l’avantage par l’intermédiaire de Gaye (13/7, 7′). En difficulté offensivement (15/7, 9′), c’est le moment choisi par Emmanuel Coeuret pour poser un temps-mort et tenter de relancer la machine côté Déferlantes. Avant d’entamer le deuxième quart-temps, Tarbes mène sur le score de 17/7.

Grâce à l’intermédiaire de Maud Medenou, les Déferlantes ne se laissent pas distancer au score (17/13, 12′) mais c’est sans compter sur la réponse immédiate des tarbaises (21/15, 14′). Revenant au score suite à une belle action de Nayo Raincock-Ekunwe sous le cercle (21/18, 15′), François Gomez décide de poser un temps-mort pour relancer sa troupe. C’est alors que Bjorklund profite d’une perte de balle des Nantaises pour sanctionner les Déferlantes en contre-attaque (27/22, 18′). A 7 secondes de la fin de cette première mi-temps, le technicien Nanto-rezéen demande un temps-mort mais le score n’évoluera pas.

Au retour des vestiaires, sous l’influence d’Adja Konteh, les tarbaises accélèrent le rythme et creusent l’écart (44/37, 25′), mais Ambrosia Anderson ne se laisse pas faire et répond aussitôt à 3 points (44/40, 26′). Plus en réussite dans ce troisième quart-temps, les joueuses de François Gomez profitent des espaces libres laissés par les Déferlantes à l’image du trois points de Bjorklund à quelques secondes de la fin pour mener 54-44 avant d’entamer le dernier acte.

Sentant son équipe malmenée dans ce début du dernier quart-temps, Emmanuel Coeuret demande un temps-mort (58/46, 32′) pour influer une nouvelle dynamique mais les tarbaises ne lâchent rien par un premier tir à 3 points de Bjorklund (61-46, 33′) puis dans la foulée un deuxième de Michelle Plouffe (64-48, 34′) qui permet à Tarbes de prendre une belle avance au tableau d’affichage. Les Déferlantes ne lâchent rien à l’image du panier inscrit par Camille Lenglet sous le cercle, qui plus est, obtient la faute mais ne parvient pas à inscrire son lancer franc. Dans les derniers instants, les joueuses de François Gomez déroulent tranquillement leur jeu et le technicien tarbais se permet même de faire rentrer ses jeunes joueuses sur le parquet du Quai de l’Adour pour participer à la fête (74-56, 40′).

Statistiques ICI

Réaction d’Emmanuel Coeuret : “Ce soir on est retombé sur terre… Déjà parce-que l’adversaire nous a posé problème. C’est quand même la seule équipe qui nous a posé problème sur les deux matchs. Après je ne dirais pas qu’on était démobilisé, mais on retombe un peu. On retombe dans l’adrénaline, l’objectif du TOP 8 étant atteint. Et puis venir ici ce n’est jamais simple. Est-ce que si on avait été plus déterminés on aurait gagné, je ne suis pas persuadé. Ils ont un secteur intérieur qui nous a posé problème, ils ont de l’adresse, on n’en a pas eu. On a fait un match très tristounet. Maintenant, on va jouer Mondeville, puis Le Hainaut. On doit faire en sorte de gagner ces deux matchs, une question d’honneur.”

Photo : Site internet TGB

Rendez-vous désormais samedi 07 avril à Mangin-Beaulieu pour la réception de Mondeville !

Billetterie ICI

Attachment

DSC_0137

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.