Une pâle copie

Une pâle copie

Dans un championnat de LFB extrêmement dense, les Déferlantes pouvaient profiter de ce court déplacement en Vendée pour faire une belle opération en vue du Top 8.

Dans une belle ambiance, les débats étaient équilibrés dans un début de match où les deux équipes cherchaient à faire les bons choix (4/5, 3′). Plus adroites, les joueuses du RVBC faisaient l’écart (12/5, 4′), et Emmanuel COEURET ouvrait très tôt son banc, sans réussite (15/7, 6′). En sortie de temps-mort, Nayo RAINCOCK-EKUNWE (22 points, 11 rebonds) redonnait de l’allant au NRB, mais Milica IVANOVIC (3 points, 7 rebonds) et ses partenaires trouvaient des solutions faciles sur jeu rapide (22/11, 8′). La fin de ce premier acte ne permettait pas aux nantaises de réduire l’écart (26/16, 10′). Ne parvenant pas à contrarier les offensives yonnaises et ne parvenant pas à convertir leurs situations avantageuses, Shona THORBURN (8 points, 5 passes) et consorts restaient à distance de leurs hôtes (32/20, 13′). Comme en témoigne l’entrée de Déborah ANDRE, le staff nanto-rezéen cherchait des solutions, qu’il ne trouvait pas (36/23, 17′). Et lorsque les Déferlantes trouvaient le chemin du panier, les vendéennes faisaient de même l’action suivante, leur permettant de regagner les vestiaires avec une belle avance (43/28, 20′).

De retour sur le parquet, Lidija TURCINOVIC (10 points, 8 rebonds) et les nantaises se devaient de réagir, ce qu’elles faisaient doucement mais sûrement (45/34, 23′). Mais comme un mauvais refrain ce soir, l’embellie était vite contrariée (49/36, 24′) par les partenaires de Bernadette NGOYISA (13 points, 5 rebonds). La rencontre montait alors en intensité, les contacts se durcissant mais l’écart entre les deux formations naviguait toujours dans les mêmes eaux (51/38, 26′). La tension était également présente sur le côté du terrain, à l’image de cette faute technique sifflée contre Emmanuel BODY, dont les Déferlantes mettaient à profit (53/44, 28′). Malgré ce fait de jeu, Iva CUZIC (20 points, 6 rebonds) et co’ reprenaient très vite leurs esprits pour infliger un cinglant 9/0 aux nantaises pour terminer ce 3ème quart-temps (64/44, 30′). Poursuivant sur leur lancée offensivement, les locales jouaient libérées et continuaient de creuser l’écart (69/46, 33′). Et si défensivement, le collectif nanto-rezéen parvenait à stopper l’hémorragie, c’était une nouvelle fois offensivement que le bât blessait (71/47, 35′). L’issue du match ne faisait alors plus aucun doute, les Déferlantes réalisaient alors une très mauvaise affaire que ce soit dans la course au Top 8 ou en cas de playdowns (79/54, 40′).

Retrouvez les statistiques de la rencontre ici : Statistiques.

Si cette rencontre était très importante pour la suite de la saison, elle n’était pas non plus capitale, mais les Déferlantes se devront de réagir dès le week-end prochain face aux lyonnaises.

Photo : Corentin PINGEON

Attachment

Site

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires