Grâce à la défense

Grâce à la défense

Avant de partir en vacances, les Déferlantes avaient un dernier défi à relever, celui de s’imposer sur le parquet de Mondeville afin de vivre une fin d’année 2017 avec sérénité.

Si ce n’était pas un match “à la vie à la mort”, on sentait que l’enjeu prenait le pas sur le jeu lors des premières minutes de la rencontre, et aucune équipe ne parvenait à prendre le meilleur sur son adversaire (2/2, 2′ – 6/6, 4′). Mais, petit à petit, et grâce à une défense très haute, les Déferlantes prenaient la mesure du match pour créer un mini-break (8/11, 7′) et virer en tête après le premier quart-temps (10/15, 10′). Le début du deuxième acte était tout autre, la faute à Ana TADIC (6 points, 2 rebonds) et des mondevillaises qui prenaient feu à 3 points pour, dans un premier temps, recoller au score (21/21, 13′) avant de prendre les commandes (26/21, 15′). En manque de fluidité dans leur jeu offensif, Lidija TURCINOVIC (8 points, 5 interceptions) et les nantaises peinaient à s’ouvrir le chemin du panier, et lorsqu’elles trouvaient les solutions, Romana HEJDOVA (13 points, 5 passes) répondait immédiatement (35/26, 18′). Ainsi, l’USOM atteignait la barre des 10 unités d’avance (38/28, 19′) avant que Nayo RAINCOCK-EKUNWE (18 points, 10 rebonds) n’inscrive les derniers points de la mi-temps (38/30, 20′).

De retour sur le parquet de la Halle Bérégovoy, Ambrosia ANDERSON (12 points, 4 rebonds) et ses partenaires allaient offrir un tout autre visage. Ainsi, les nantaises augmentaient leur agressivité défensive tout-terrain, ralentissant considérablement la montée de balle normande, et par la même occasion, récupéraient des ballons, et se remettaient dans le rythme du match en attaque grâce à une adresse longue distance retrouvée (42/32, 22′ – 42/41, 25′). La dynamique avait changé de camp, et dans le sillage d’une Shona THORBURN (17 points, 6 passes) efficiente, le NRB passait devant au tableau d’affichage (46/49, 28′). Comme un symbole, cette période se terminait par deux tirs primés nantais dont le dernier était l’oeuvre de Camille LENGLET (3 points, 1 passe) au buzzer (47/57, 30′). L’écart creusé, les joueuses d’Emmanuel COEURET ne diminuaient pas pour autant leur hargne en défense, et seule Kim GAUCHER-SMITH (16 points, 10 rebonds) trouvait quelques solutions du côté de Mondeville (50/59, 33′ – 53/61, 35′). Même si à l’aube du money-time, les spectateurs normands pouvaient encore espérer une fin heureuse (55/63, 36′), le binôme canadien du NRB mettait fin aux derniers espoirs au plus grand bonheur des So Déferlantes venus encourager leurs protégées dans le Calvados (57/68, 37′). Les dernières actions de la rencontre ne resteront pas dans les annales de la LFB, mais le plus important était que les ligériennes décrochent leur 4ème succès de la saison en championnat (59/68, 40′).

La physionomie du match nous a montré que le staff nantais a pleinement profité de ces 15 jours de travail pour parfaitement préparer cette confrontation en imposant une défense haute pendant 40 minutes. Et si la première mi-temps fut délicate, les Déferlantes ont récolté le fruit de leurs efforts lors de la seconde partie de cette rencontre. Ce dimanche, les nantaises ont gagné grâce à leur défense. Maintenant, place à un repos bien mérité, en famille, entre amis, pour recharger les batteries et se préparer psychologiquement à un début d’année 2018 très important. Bonnes vacances les filles !!!

Photo : Sébastien CANOVILLE.

Attachment

Site

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.