Nantes-Rezé – Györ : les échos du match.

Nantes-Rezé – Györ : les échos du match.

Après leur belle prestation face à Charleville-Mézières, les Déferlantes retrouvent la scène européenne avec la réception des hongroises de Györ.

Coté nantais : 

Si le bilan du NRB après 4 journées (3 revers pour 1 victoire) n’est pas idéal, il n’en demeure pas moins que la qualification pour la suite de la compétition est toujours envisageable. Et pour cela, il faudra absolument s’imposer ce mercredi pour conserver ses chances mais également pour “formaliser les choses et concrétiser le travail effectué” dixit Emmanuel COEURET. Si le technicien devrait de nouveau se passer de Margret SKUBALLA, il pourra compter sur Maud MEDENOU, “une joueuse qui apporte énormément de petites choses qui font que l’équipe est plus performante”. Tout de suite remise dans l’intensité avec le match de dimanche dernier, la numéro 9 des Déferlantes a profité de sa blessure pour observer l’équipe et en apprendre davantage sur son rôle au sein du collectif, notamment celui de “sécuriser le rebond”.

Côté hongrois :

Présentant le même bilan que nos nantaises après 4 journées, les joueuses hongroises peuvent, elles aussi, légitimement croire à une qualification pour la suite de la compétition en cas de sans-faute lors des deux prochaines journées. Décrite comme “une formation qui impacte beaucoup, faisant beaucoup de de fautes, évoluant dans l’intensité et dans l’engagement”, les Déferlantes ne doivent pas craindre ce type d’équipe. Mais pour cela, il faudra museler le trident Nirra FIELDSTijana KRIVACEVICCyesha GOREE, baromètre du jeu hongrois. Sur la scène nationale, les joueuses de Peter VOLGYI réalisent un bon début de championnat avec 5 victoires en 6 matchs et une 3ème place au classement.

Compétitrices dans l’âme, Lidija TURCINOVIC et ses partenaires ne braderont aucunement cette rencontre, et si elles peuvent faire un pas vers la qualification, elles le feront sans ménager leurs efforts. Mais pour cela, elles auront besoin de leur “6ème joueuse”, et c’est ici que cela se passe.

Photo: Laury MAHE (Association Shoot’Lo).

Attachment

Site

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.