Une élimination prématurée

Une élimination prématurée

Pour son entrée en lice dans cette Coupe de France, les Déferlantes, privées de Maud MEDENOU et Margret SKUBALLA, défiaient le COB Calais, pensionnaire de Ligue 2.

Le début de match était très animé, calaisiennes et nantaises trouvaient rapidement des solutions offensives et le score restait extrêmement serré (4/4, 2′ – 6/7, 3′ – 10/9, 4′). Puis, profitant des maladresses de leurs adversaires, Emmanuelle GORJEU (8 points, 7 passes) et ses partenaires prenaient petit à petit leurs distances (19/12, 7′) mais Déborah ANDRE (2 points, 4 rebonds) ramenait les siennes à une possession en fin de premier quart-temps (25/22, 10′). Sous l’impulsion d’une Chandra HARRIS (24 points, 13 rebonds) intenable en début de second acte, les Sea Girls reprenaient un bel avantage au tableau d’affichage (31/22, 12′). L’incendie (31/24, 13′) par Amandine MICHAUD (11 points, 2 passes), le NRB, trop permissif en défense, ne parvenait pas à réduire l’écart (35/28, 15′). Finalement, le duo Katia CLANET (16 points, 9 rebonds) / Nayo RAINCOCK-EKUNWE (18 points, 12 rebonds) entrait en action afin de remettre le collectif ligérien dans le sillage calaisien à la mi-temps (42/41, 20′).

A l’image du début de match, le retour des vestiaires était équilibré (46/44, 22′ – 50/48, 25′), mais la seconde moitié de ce 3ème quart-temps fut beaucoup plus compliqué pour des Déferlantes qui auront énormément de mal à scorer. Pendant ce temps-là, la réussite d’Anne-Sophie PAGNIER (11 points) et d’Anaïs VIALE (17 points) permettait aux joueuses des Hauts-de-France de prendre plus de 10 points d’avance avant d’attaquer la dernière ligne droite (61/50, 30′). Avec un nombre de rotations limitées puisque Lidija TURCINOVIC était laissée au repos par Emmanuel COEURET, les forces commençaient à manquer dans les rangs nantais, et l’écart restait conséquent (65/57, 34′). Pour preuve, avec ses cinq jeunes sur le parquet pour terminer le rencontre, le NRB n’allait plus trouver le chemin du panier lors des six dernières minutes et ainsi concéder une défaite synonyme d’élimination (73/57, 40′).

Face à une formation agressive, auteure d’un très bon match, les Déferlantes n’avaient pas les moyens pour répondre à l’équation calaisienne pendant 40 minutes. Les absences de Maggie et Lidija, ajoutées à celle de Maud, ont donc été préjudiciables, mais comme le disait le technicien nantais en avant-match, “perdre ne serait pas une catastrophe”, la Coupe de France, n’étant pas l’objectif prioritaire. Place désormais à une dernière semaine de travail avant la trêve internationale, qui fera le plus grand bien, avec deux déplacement, à Namur (jeudi) et à Basket Landes (dimanche).

Photo: Xavier LECOINTE.

Attachment

basket-nrb-hainaut-20171025-200827

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.