Pas les mêmes armes

Pas les mêmes armes

Après le lourd revers face à Namur en milieu de semaine, les Déferlantes accueillaient Bourges dans un match qui s’annonçait très délicat.

Dès la première minute de jeu, Elodie GODIN (11 points, 6 passes) et les Tango affichaient la couleur (0/6, 1′) et obligeaient Emmanuel COEURET à remobiliser ses troupes (2/8, 3′). Si Magret SKUBALLA (11 points, 2 interceptions) tentait de sonner la révolte nantaise (7/10, 5′), les berruyères parvenaient à trouver les solutions pour rapidement porter leur avance à 10 unités (7/17, 8′). Et même si Nayo RAINCOCK-EKUNWE (16 points, 18 rebonds) s’attelait à réduire l’écart (13/18, 9′), on savait, après 10 minutes de jeu, que la soirée des Déferlantes allait être très compliquée (14/23, 20′). N’arrivant pas à conclure leurs actions offensives, Lidija TURCINOVIC (6 points, 5 rebonds) et ses coéquipières alimentaient leur compteur grâce aux lancers-francs alors que pendant ce temps, Sarah MICHEL (9 points, 3 passes), Marine JOHANNES (20 points, 2 passes) et consorts faisaient parler la poudre à 3 points (15/28, 12′ – 17/34, 13′ – 19/37, 15′). Quand une équipe shoote à 100% à 3 points (6/6) pendant un quart-temps, il est difficile de lutter même si Camille LENGLET (7 points, 4 rebonds) tentait de le faire (27/41, 17′). En mode rouleau compresseur des deux côtés du terrain, les berruyères regagnaient les vestiaires avec près de 30 points d’avance (27/56, 20′).

La messe étant dite, les nantaises devaient trouver deux nouveaux objectifs pour cette seconde mi-temps, et Amandine MICHAUD (3 points, 1 rebond) montrait à une salle de Mangin, trop peu garnie pour une affiche de ce type, toute son adresse longue distance (32/64, 25′). Malheureusement Valériane AYAYI (14 points, 4 rebonds) et ses partenaires répondaient à chaque action positive nantaise et l’écart continue de grandir entre les deux formations (38/71, 28′ – 40/74, 30′). Dans un dernier acte anecdotique, les joueuses d’Olivier LAFARGUE ne lâchaient aucunement l’étreinte, et le staff nantais profitait des dernières minutes de jeu pour donner du temps de jeu à la jeunesse du NRB (45/93, 40′).

Cette semaine à domicile fut donc compliquée pour Shona THORBURN (4 passes, 2 interceptions) et ses partenaires avec ces deux lourdes défaites. Mais, rappelons que l’objectif principal de cette année reste le championnat et qu’après 4 journées, les nantaises sont dans les temps de passage avec 2 victoires pour 2 revers. La semaine prochaine sera une semaine de road-trip pour l’effectif ligérien avec un match en Hongrie jeudi prochain et dans l’Hérault le dimanche suivant.

Photo : Shoot’lo – Laury Mahé

Attachment

19943029_2001488296789546_3288661039240579152_o

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires