Les Guerrières étaient nantaises

Les Guerrières étaient nantaises

Les Déferlantes entamaient la dernière ligne droite de cette année civile par un déplacement délicat dans les Hauts-de-France afin d’y défier l’ESBVA-LM.

En déficit d’adresse dans les premières minutes, les nantaises voyaient leurs adversaires prendre rapidement l’avantage (9/2, 3′) et Emmanuel COEURET se voyait dans l’obligation de stopper le jeu. Bien lui en a pris, car deux tirs primés plus tard, ses protégées revenaient à une possession (11/8, 5′). Les débats s’équilibraient alors entre les deux formations et Margret SKUBALLA (14 points, 8 rebonds) faisait passer les siennes devant pour la première fois de la rencontre (14/15, 8′). Alina IAGUPOVA (23 points, 7 rebonds) soignait son entrée sur le parquet (18/14, 9′) et Villeneuve d’Ascq terminait ce 1er quart-temps avec un tout petit avantage (22/21, 10′). Moins adroites à l’extérieur, nantaises et villeneuvoises cherchaient les solutions dans la raquette (26/23, 14′). Katia CLANET (4 points, 2 rebonds), en jambes ces dernières semaines, s’illustrait (26/27, 15′) mais Valériane AYAYI (16 points, 7 passes) lui répondait dans la foulée (31/27, 16′). Revenu à hauteur (31/31, 17′), le NRB profitait de l’activité de Katherine PLOUFFE (21 points, 11 rebonds) pour faire son premier break (33/36, 19′) et regagner les vestiaires avec l’avantage (35/36, 20′).

De retour sur le terrain, Shona THORBURN (8 points, 5 passes), en bonne capitaine, montrait à ses équipières la voie à suivre (35/39, 21′ – 39/44, 24′). Les défenses en zone des deux formations laissaient des possibilités de shoots longue distance que Marielle AMANT (5 points, 3 rebonds) et Isis ARRONDO (12 points, 5 passes) utilisaient  bon escient (44/48, 26′). Moment alors choisi par le duo Quianna CHANEY (6 points, 3 interceptions)Yuliya ANDREYEVA (9 points, 2 passes) pour entrer en scène, et le NRB prenait ses distances en cette fin de 3ème quart-temps (47/58, 30′). Il restait alors aux nantaises à finir le travail en contenant le retour des joueuses de Frédéric DUSART (53/63, 33′). Face à une défense nordiste plus agressive, les solutions offensives étaient plus difficiles à trouver mais la défense nanti-rezéenne tenait bon (57/67, 35′). Mais petit à petit, Johanne GOMIS (9 points, 5 interceptions) et ses partenaires grignotaient leur retard (67/69, 38′) pour s’offrir une fin de match stressante pour les supporters des deux équipes. Un scénario qui semblait crisper tout le monde mais Kat’ scorait au bon moment (67/71, 40′). Dans les dernières secondes, Maggie ne tremblait sur la ligne des lancers-francs, et les Déferlantes signaient un véritable exploit en s’imposant au Palacium (67/74, 40′).

Alors oui, ces filles-là sont capables de passer à côté comme face à Nice samedi dernier, mais elles sont aussi capables d’exploit comme celui de ce soir. Et c’est pour cela qu’on les aime ! Combattantes, hargneuses, courageuses, mordantes, les Déferlantes auront montré toutes leurs qualités en ce samedi soir et voudront terminer l’année en beauté dans une salle de la Trocardière qui devra s’enflammer pour nos nantaises.

Les Statistiques du Match

Photo: Laury MAHE (Association Shoot’Lo)

Attachment

esbva

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.