Retrouver la confiance

Retrouver la confiance

Après le non-match de samedi dernier, les Déferlantes sont en Belgique pour affronter Namur en cette dernière virée européenne de la saison.

Suite à la défaite face à Nice, Shona THORBURN avait qualifié cette rencontre de “faute professionnelle”, tant les nantaises avaient livré une prestation “ridicule” dixit Emmanuel COEURET. S’il ne faut pas que les Déferlantes oublient totalement ce match pour apprendre de leurs erreurs, le hasard du calendrier fait bien les choses puisqu’elles auront la possibilité de se remettre la tête à l’endroit au plus vite. En effet, si le duo Margret SKUBALLAKatherine PLOUFFE était de nouveau au diapason il y a 4 jours, certaines autres joueuses nous doivent une petite revanche. Et quoi de mieux qu’un match sans enjeu sportif pour retrouver le plaisir de la victoire.

Pour cela, il faudra battre, avec la manière, Namur, une formation battue de 22 unités lors de la précédente confrontation (74/52). Mais ce match retour s’annonce beaucoup plus compliqué puisqu’après une phase aller très compliquée (3 défaites de 20 points ou +), les joueuses belges n’ont certes toujours pas gagné de match en EuroCup cette saison, mais ont chèrement vendu leur peau à Ragusa (59/56) et face à Nymburk (54/61). Ainsi, les nantaises devront se méfier du duo composé de la meneuse ibérique Anna GOMEZ et de l’intérieure belge Kyara LINSKENS, véritable fer de lance de cette équipe de Namur.

Quoi qu’il en soit, tous les éléments sont réunis pour que Quianna CHANEY et ses partenaires sortent de cette spirale négative, et nous, derrière nos écrans, on les aidera. Notez également que vous pouvez suivre le road-trip nordiste du NRB (Namur et Villeneuve d’Ascq) de l’intérieur puisque Camille LENGLET et Amandine MICHAUD ont pris le contrôle du compte SnapChat du club (@deferlantesnrb).

Photo : Xavier LECOINTE

Attachment

namur

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.