Des Mini-Déferlantes à l’Euro U18

Des Mini-Déferlantes à l’Euro U18

Les vacances ? Ce n’est pas encore d’actualité pour Amandine MICHAUD et Camille LENGLET qui viennent de s’envoler pour la Hongrie afin de disputer l’Euro U18 avec l’Equipe de France. Après Katia CLANET, les Déferlantes continuent d’envahir la scène européenne.

Les deux joueuses ont “appris la sélection lors d’une réunion au cours de laquelle le coach a annoncé la liste définitive” avant de laisser éclater leur joie. “Ce fut un grand soulagement et beaucoup de joie de faire partie de l’équipe” avance Camille. Un sentiment partagé par Amandine qui n’aura cependant pas oublié “d’appeler sa famille” avant de se “reconcentrer très rapidement vers l’objectif”.

Les deux Déferlantes ont ainsi pris la direction de la Hongrie afin de peaufiner leur préparation avant de débuter la compétition le 23 juillet prochain. Un Euro que Camille et Amandine ont bien étudié car elles sont d’accord sur les futurs adversaires de la France : “Nous avons 3 matchs de poule contre la Croatie, la Hongrie et la Slovénie, avant, on l’espère, de disputer les huitièmes, les quarts, les demies et la finale.” Un parcours de 7 matchs qu’il faudra remporter pour aller chercher une médaille et faire aussi bien que les générations précédentes, car “l’équipe de France U18 est quasiment tout le temps médaillée”. Et pour ce faire, il faudra vaincre des équipes comme “l’Espagne, la Russie ou l’Italie, les nations favorites de cet Euro”. Afin de remplir cet objectif de médaille, les deux nantaises sont unanimes : “il faudra s’appuyer sur la défense pour déployer notre jeu rapide. En attaque, nous allons devoir conserver le projet offensif que nous avons mis en place lors de la préparation afin d’aller le plus loin possible”.

Mais plus qu’un duo de coéquipières du NRB, c’est un binôme d’amies qui partagera cette expérience hongroise ensemble. Un avantage non négligeable puisque “nous jouons ensemble depuis quelques années maintenant” avance Amandine avant que Camille admette “la trouver très facilement car nous savons et nous aimons jouer ensemble. Nous avons nos habitudes, nos repères et cela a été assez facile de les retranscrire tout au long de la campagne de préparation”. Une campagne européenne que les deux nantaises vivront également hors du terrain et “c’est toujours un plaisir de vivre une nouvelle aventure comme celle-ci avec une  coéquipière qui devenue une amie et avec qui maintenant je partage mon quotidien”.

On souhaite le meilleur à nos deux Déferlantes pour cet Euro, et on l’espère les voir revenir à Mangin avec une médaille autour du cou.

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.