Bercy était pourtant si près…

Bercy était pourtant si près…

Une semaine après avoir lourdement chuté face au BLMA, les Déferlantes retrouvaient les Montpelliéraines ce samedi soir avec en ligne de mire, après les 40 minutes de jeu, une place pour Bercy et la finale de la Coupe de France.

En terre héraultaise, le match ne débutait pas de la même façon que du côté de Mangin. En effet, les deux équipes étaient dos à dos (8/8, 5’) avant que Queralt CASAS (24 pts, 5 passes, 4 rbds) n’amène toutes les Déferlantes dans son sillage (10/16, 7’). Sur cette lancée, c’est tout le NRB qui se mettait au diapason de l’internationale espagnole pour virer en tête après le 1er quart-temps (16/27, 10’). Rien ne semblait pouvoir arrêter des Déferlantes qui allaient voir leur avance grimper jusqu’à 17 unités (18/35, 14’) avant de subir un énorme trou d’air en encaissant un terrible 18/0 qui permettait aux coéquipières d’Anaël LARDY (24 pts, 6 passes, 4 rbds) de prendre les commandes du match (36/35, 18’). Une hémorragie qui sera stoppée par Shona THORBURN (11 pts, 6 rbds, 5 passes) , mais c’est bel et bien le BLMA qui virait en tête à la mi-temps (46/40, 20’).

Au retour des vestiaires, les nantaises ne lâchaient aucunement le match, elles qui voulaient s’offrir une parenthèse enchantée du côté de Bercy. Ainsi, petit à petit, elles grignotaient leur retard pour recoller à leurs hôtes (54/54, 26’) grâce à Aija PUTNINA (15 pts, 5 rbds). Un sursaut que Gaëlle SKRELA (7 pts, 3 rbds) contrecarrait rapidement (63/54, 28’) avant de terminer ce 3ème quart-temps toujours devant (67/60, 30’). Tout allait donc se jouer durant ce dernier acte au cours duquel le NRB se rapprochait (67/66, 32’) avant d’être de nouveau distancé (74/66, 35’). Mais c’était sans compter sur l’orgueil dont allait faire preuve nos Déferlantes qui prenaient l’avantage (74/76, 37’) par l’intermédiaire de la gâchette Yuliya ANDREYEVA (18 pts, 3 passes). La fin de match s’annonçait indécise tant les deux équipes voulaient disputer cette finale de la Coupe de France et à ce petit jeu-là, c’est l’effectif de Valery DEMORY qui remportait ce duel acharné (86/82, 40’).

Bercy était donc tout près pour des Déferlantes qui ont fait preuve d’une énorme force de caractère pour laver l’affront de la semaine dernière. Et même si la finale ne fut pas au bout de ces 40 minutes de jeu, ce road-trip dans le sud de la France (Basket-Landes et Montpellier) aura permis aux Déferlantes de se remettre la tête à l’endroit et de retrouver un basket plus conforme à leur talent. Après 9 heures de minibus qui les ont ramené en terre nantaise pour un match, les Déferlantes se tourneront vers un match ô combien important ce mercredi soir face à Toulouse (20h).

Les statistiques de la rencontre

Crédit Photo : Xavier LECOINTE

Attachment

20160228-154812

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.