Aux Déferlantes la première manche

Les Déferlantes retrouvaient l’UFAB pour la demi-finale Aller du Challenge Round. Comme à chaque confrontation entre les deux formations la rencontre fut disputée et d’un bon niveau. LeNRB l’emporte finalement 65-59 et retrouvera les angevines dès jeudi pour la revanche

Dix premières minutes frileuses

 

Est-ce le peu d’affluence ou la fatigue ? On ne saura pas mais les Déferlantes auront mis un quart temps avant de se mettre en route. Totalement à l’avantage des visiteuses, le premier acte laissait craindre une certaine décompression des joueuses d’Emmanuel Coeuret. Pas dans le rythme et en manque d’agressivité, les locales laissaient Angers diriger la partie sans avoir à forcer (16-23, 10′). Emilija Podrug portait ses coequipières sur ses épaules (8pts dans le premier quart) mais elle était trop seule pour riposter au collectif angevin. “J’ai eu un peu peur au début. Je trouve que ça manquait d’enthousiasme, les têtes baissées, pas de sourires” le coach nanto-rezéen ne tardait pas à cibler le point faible de son équipe “Les jeunes (Dumont et Ducret) n’ont pas apporté ce qu’elles devaient ce soir. A chaque fois qu’elles entraient on chutait.” Résultat, Sarah Michel, si souvent au four et au moulin, prenait les baguettes et drivait sa formation.

Comme souvent cette saison c’est par son jeu en mouvement que le NRB trouvait la solution

Dès cet instant la donne allait radicalement changer et le schéma de jeu clairement s’inverser. Le collectif nantais s’articulait à merveille entre Sarah Michel (7pts, 7pds, 2rbds, 2int), Aurélie Bonnan et Emilija Podrug (26pts, 11rbds, 3pds, 32 d’évaluation) qui continuait son chantier sous les paniers adverses. L’UFAB se crispait et ne trouvait plus les solutions offensives des dix premières minutes. Comme souvent cette saison c’est par son jeu en mouvement que le NRB trouvait la solution. A la pause, les Déferlantes avaient rattrapé leur retard (35-35) et semé le doute dans les rangs adverses.

Le NRB s’appuie sur son secteur intérieur

 

Sur leur lancée les partenaires de Sarah Michel débutaient la seconde période tel qu’elles avaient terminé la première. Dominantes à l’intérieur (36rbds à 26), les joueuses d’Emmanuel Coeuret appuyaient là où ça fait mal pour l’UFAB. Constamment en mouvement (21pds à 10), les locales trouvaient les brêches à l’intérieur ce qui compensait une certaine maladresse à 3pts (14% pour le NRB, 20% pour Angers). Côté adverse, Lizanne Murphy (11pts mais 1/6) éprouvait les pires difficultés face à Margret Skuballa. Sans son ailière David Girandière s’appuyait sur Rebecca Tobin toujours aussi précieuse (15pts, 9rbds, 21 d’évaluation) malgré la bonne défense d’Aurélie Bonnan. (50-47, 30′).

La capitaine du NRB (19pts, 15rbds, 7pds, 27 d’évaluation) allait d’ailleurs faire beaucoup de mal à ses adversaires. En mettant Tobin en difficultés au niveau des fautes dans un premier temps (4è faute à la 34′) et en verouillant le rebond au moindre tir manqué dans un second. Si Angers revenait sur les talons nantais dans les dernières minutes sur un tir longue distance de Murphy (60-58, 37′), l’intenable duo intérieur Bonnan/Podrug remettait l’église au milieu du village (64-58, 39′). L’équipe d’Emmanuel Coeuret remportait logiquement la première manche, 65-59, et se donnait de l’air avant d’aller disputer la revanche à Jean Bouin. “La clé sera dans la récupération“, David Girandière et son homolgue nanto-rezéen s’accordaient sur ce point, l’équipe qui vivra le mieux la fatigue devrait avoir un avantage certain pour la rencontre de jeudi.

Est-ce qu’elles ont la pression ? Non, je suis sûre que non. Elles vont s’adapter à ce qu’on leur a proposer ce soir. Les deux étrangères devraient revenir avec d’autres intentions. A nous de nous adapter“, l’experimentée Aurélie Bonnan sait mieux que personne la vérité d’un match est rarement celle du suivant. Une seule certitude : la série entre NRB et UFAB devrait connaître un épisode 4 palpitant.

 

Les stats

 


Conf de presse Demi finale Challenge Round par nantesrb

 

info Angers

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.