Une victoire sérieuse face à Arras

Avec une très bonne entame de match, les Déferlantes se sont logiquement imposées à domicile face au 7ème du classement LFB, Arras, sur le score de 75 à 61. Le coach nanto-rezéen reste plutôt satisfait de la prestation de l’ensemble de son effectif mais il sait que le plus dur reste à faire, samedi à Calais.

Prendre ses distances dès l’entame

 

C’est, une fois encore, sans la présence de sa meneuse Shona Thorburn, que le NRB devait composer ce soir. Emmanuel Coeuret avait donc choisit de placer sa confiance en la jeune Aline Dumont pour mener son équipe. Celle-ci débutait le match par un panier au loin derrière la ligne qui laissait entrevoir de belles perspectives pour la suite. Après 5 minutes de jeu et 4 interceptions spectaculaires à la suite de l’indispensable Sarah Michel (4 pts, 6 interceptions, 10 d’éval.), le NRB prenait 10 points d’avance sur les Demoiselles d’Arras dès la fin du premier quart temps. C’est grâce à une Maggie Skuballa adroite à 3pt (2 en 1’) que les filles d’Emmanuel Coeuret prenaient le large (48 à 28, 20′). Les bonnes prestations conjuguées d’Aline Dumont, Claire Stievenard et d’Aurélie Bonnan dans la peinture, entrainaient le reste de l’équipe. Les attaques millimétrées et collectives à souhait ravissaient le public encore une fois au rendez-vous. En rentrant aux vestiaires, les joueuses de Cécile Piccin semblaient dès lors résignées par la tournure de la rencontre.

Les jeunes joueuses finissent le travail

 

Dès leur retour sur le parquet, les Arrageoises reprenaient confiance grâce notamment à l’américaine Margaret Lucas (22pts, 2 rdbs, 2 interceptions) qui monopolisait les ballons mais aussi les attentions de ses adversaires comme reconnaissait Margret Skuballa à la presse “Défendre sur elle, était notre objectif principal. La clé de la rencontre. Sarah et Claire ont fait un travail remarquable sur elle.” C’était sans compter la forme olympique de l’allemande (20 pts, 3 rbds, 21 d’éval.) qui permettait au NRB de rester dans une bonne dynamique. Avec une large avance sur Arras, les cadres nanto-rezéennes (Bonnan, Michel, Podrug, Skuballa), à l’exception d’Andreyeva, étaient dispensées de fin match pour laisser place à la jeunesse. Celles-ci ne tremblaient pas face à leur adversaire de la soirée. Malgré quelques erreurs de jeu, la bande à Stievenard (10 pts, 7rbds, 3 passes dec pour 16 d’évaluation) offrait au public de Mangin Beaulieu un véritable festival de 3pts, de Rose Ducret en passant par Aline Dumont et Katia Clanet, tout le monde eu sa chance. Un léger manque d’adresse et peut-être un relâchement logique des Déferlantes laissaient les Demoiselles recoller au score. Cependant, la bonne rotation de balle et la défense acharnée menées tout au long du match par les ligériennes permettaient de clôturer le match sur le score de 75 à 61, sans contestation possible.

Malgré une équipe d’Arras peu convaincue et convaincante, les joueuses d’Emmanuel Coeuret ont offert une belle prestation à leur public ce soir. Les jeunes joueuses de l’équipe ont d’ailleurs pu en profiter pour se forger mentalement et physiquement tandis que les «cadres» récupéraient en vue du match de samedi face à Calais. La victoire de Toulouse face à Villeneuve contrecarre les plans du coach nantais sans pour autant les mettre sur la sellette. Une chose est sure, tout se jouera samedi…


Conférence de presse après Arras par nantesrb

 

info Arras

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.