Les Déferlantes à la relance

Les Déferlantes ont choisi le meilleur moment pour prendre leur première victoire à l’extérieur. En s’imposant 70-64 à Charleville-Mézières, le NRB se relance dans la course au TOP8.

Un départ sur les chapeaux de roue

“Match charnière” “Match bascule”… Tous les qualificatifs étaient bon pour juger de l’importance de la rencontre entre les Déferlantes et les Flammes de Charleville-Mézières. Face à une formation qui les avait largement dominé au match aller (+17), les partenaires de Yuliya Andreyeva devaient créer la surprise pour cette 18ème journée. Toujours privé de Podrug mais avec le renfort de Shona Thorburn, Emmanuel Coeuret avait mis en en garde ses troupes sur la tendance des locales à hausser leur niveau de jeu devant son public. Afin de l’éviter ses joueuses prenaient d’entrée les flammes-carolos à la gorge. Grâce à Sarah Michel (18pts, 3rbds, 3int), les bleues prenaient le meilleur départ (0-7, 3′) et faisaient la course en tête pendant un long moment. Solides en défense, les nanto-rezéennes gênaient considérablement les attaques adverses (2-11, 6′) avant qu’Amel Bouderra ne réveille un peu Bayard (15-17 puis 20-19, 13è).

Sans paniquer, le NRB faisait preuve d’une belle sérénité et s’appuyait sur son collectif pour reprendre la main. Margret Skuballa (10 de ses 14pts dans le 2è quart) en attaque et Aurélie Bonnan (9pts, 15rbds, 7pds pour 23 d’évaluation) sous le cercle remettaient les Déferlantes sur les bons rails (20-28, 16′) et résistaient à la montée en puissance d’Ana Cata-Chitiga (22pts, 6rbds, 23 d’évaluation). A la pause, les ligériennes repartaient aux vestiaires avec un avantage précieux (28-35, 20è).

Une première à l’extérieur

Si le NRB décochait la première flèche de la deuxième mi-temps par Yuliya Andreyeva (9pts, 3rbds), c’est bien les joueuses de Romual Yernaux qui dominaient le début du troisième acte (40-44, 26′). Une fois encore, les Déferlantes s’appuyaient sur le collectif pour renvoyer les locales dans les cordes. Claire Stievenard, adroite et inspirée (10pts en 10′), et Shona Thorburn, à la baguette, accéléraient le rythme. Les nantaises infligeaient même un 17-6 à leurs adversaires en un peu plus de 5 minutes. Un “run” qui creusait un écart significatif (46-61, 32′) devant un public ardennais surpris de la domination ligérienne.

“Nous avons été battu par une équipe qui a su être solidaire et qui partage des valeurs” Romuald Yernaux, Coach du FCBAA

C’est une équipe qui peut prendre feu “, si le NRB était prévenu, il ne pouvait rien devant la révolte carolos. Engagée dans une course poursuite stressante, le FCBAA retrouvait des sensations et grignotait, peu à peu, son retard. Les Déferlantes, elles, perdaient leur adresse et voyaient les partenaires de Bouderra (10pts, 5pds, 4rbds pour 17 d’évaluation) revenir dangereusement sur leurs talons (62-63, 28′). Les fantômes des matchs maîtrisés mais pourtant perdus dans les dernières minutes commençaient à hanter les rangs nantais. Et pourtant… Et pourtant, les Déferlantes faisaient preuve de ténacité et confirmaient les dires de Sarah Michel qui affirmait la semaine derniers que “l’équipe a franchi un pallier depuis quelques semaines. On joue mieux, on a plus confiance en nous“.  Pou remettre en perspective ses propos, l’ailière mit la main sur le ballon et inscrivit quatre points consécutifs. Comme un symbole, c’est la nouvelle recrue, Shona Thorbrun (8pts, 8pds, 10rbds, 20 d’évaluation) qui plantait la dernière banderille derrière la ligne à 3pts pour définitivement valider la première victoire du NRB à l’extérieur (64-70).

Je ne pense pas qu’on ait été battu sur le basket mais par contre, nous avons été battu par une équipe qui a su être solidaire et qui partage des valeurs“, le coach ardennais, beau joueur, rendait hommage aux Déferlantes après la rencontre. Avec un effectif réduit, Emmanuel Coeuret réussit donc son pari d’aller s’imposer chez un concurrent direct et de relancer la course au TOP8. Avec la réception de Mondeville et un déplacement au Hainaut Basket, le NRB, qui récupérera sans doute Emilija Podrug d’ici là, devra faire un sans faute pour continuer sa remontée au classement. Désormais 9è ex aequo à deux points de la 8ème place, les Déferlantes peuvent désormais se remettre à rêver de Challenge Round.

 

Les stats

 

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.