La belle victoire des Déferlantes

Les Déferlantes espéraient faire un bon match face à Adana Botas pour se redonner confiance. Elles ont fait mieux : en l’emportant de 14 points (84-70), les joueuses d’Emmanuel Coeuret retrouvent la victoire et font un pas vers les quart de finale.

La confiance à retrouver

Quel visage allait afficher les nanto-rezéennes ? En difficultés en championnat, les partenaires d’Aurélie Bonnan trouvent, depuis le début d’année, un vrai réconfort dans la coupe d’Europe. Cette dernière auteur de 10 points dans le premier quart temps permettait aux Déferlantes de se mettre en confiance et de se rassurer après deux rencontres difficile à Arras puis à Tarbes. Le duo Bonnan/Michel réussissant à merveille, les turcs avaient beaucoup de mal à se défaire de nanto-rezéennes bien en place défensivement. A la fin du premier quart temps le NRB mène 26-16 et le rapport de force semble bel et bien lancé. Pourtant la suite fût plus compliquée et les Déferlantes plus en difficultés.  En s’appuyant sur son jeu intérieur, Adana Botas rentrait enfin dans son match et recollait. Gâchant un écart de dix points, le NRB réussissait malgré tout à conserver un score nul (39-39) à la pause.

Une victoire dans la sérénité

Le retour des vestiaires fut maîtrisé de bout en bout par les joueuses d’Emmanuel Coeuret. En pleine confiance, à l’image d’une Emilija Podrug marquant 7 points dans le troisième quart temps, les Déferlantes développaient un jeu collectif (22 passes à 12) et délié (65-54, 30è). Pour le money time les Déferlantes ne tremblaient pas à l’image d’Isis Arrondo très incisive malgré des douleurs au dos évidentes. Au diapason, le groupe nanto-rezéen empêchait les ailières de Botas de ramener leur équipe et tentait tant bien que mal de limiter une Lauren Ervin inspirée (31 pts à 13/19). “C’est peu être mon seul regret avec le nombre de ballons perdus. On a réussi à limiter Maltsi et Chaney mais on a un peu laissé Ervin dominer sous le panier. On y fera plus attention au match retour”, avouait Emmanuel Coeuret. Malgré un second quart temps compliqué, le NRB su montrer tout son orgueil pour emporter finalement ce match avec brio, 84-70. “Toutes les joueuses on fait un bon match. On l’a emporter en équipe ce soir” A l’image de son coach Emmanuel Coeuret, le Nantes Rezé Basket a retrouvé le sourire et un second souffle, il se pourrait bien que les Déferlantes aient lancé leur année 2015 grâce à la Coupe d’Europe …

 


Conférence de presse après Adana Botas par nantesrb

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.