Le match des N2 raconté par “B…..”

SUPER SUPER, je ne parle pas du match (que je n’ai pas vu !!) mais la verve de notre ami BENOIT !!! Grand merci à lui et savourer la suite…

L’esprit gascon de nos espoirs face à Chalosse

Dans les milieux militaires, les Gascons étaient réputés pour être une pépinière de soldats, réputation de courage et de hardiesse qui les suivra tout au long des siècles puisque Napoléon dira, en son temps : « Donnez-moi une armée de vrais Gascons, et je traverserai cent lieux de flammes ! ». Les espoirs du NRB avaient donc tout à craindre de la confrontation avec l’équipe gasconne de Chalosse.

Des débuts difficiles

Le premier quart temps fut fidèle à la réputation des joueuses de l’Espoir de Chalosse. Emmenées par une joueuse de grande taille (n°16) qui récupérait beaucoup de ballons à l’intérieur et par une n°14 très efficace, les filles des Landes creusaient rapidement l’écart, le score s’établissant à 9-24 à l’issue des 10 premières minutes de jeu. Les supporters présents pouvaient alors craindre une partie à sens unique.

Une bonne réaction

Or, grâce à une très bonne combativité des déferlantes et un jeu collectif retrouvé, les protégées de Stéphane et de Fabien parvinrent à réduire l’écart (28-41 à la mi-temps). Le courage et la hardiesse avaient changé de camp. Dans le 3e quart temps, grâce à une très belle pression défensive, nos jeunes déferlantes marquaient ainsi 12 points contre 8 pour nos adversaires L’écart aurait d’ailleurs pu être beaucoup plus conséquent au regard du nombre de ballons récupérés (40-49 à la fin du 3e quart temps).

Dix dernières minutes compliquées

Mais les fautes et les imprécisions au niveau des passes sur le dernier quart temps se payent cher et sont sanctionnées par des visiteuses beaucoup plus opportunistes. En manque d’adresse également, les espoirs du NRB laissent leur adversaire faire cavalier seul dans les dix dernières minutes et donc s’adjuger la rencontre sur le score final de 49-69.

À la fin du match, les joueuses et parents présents méditaient au bar sur ce dicton gascon « Aueilho per tant que sios menue sigu seràs toustens tonudo » (Traduction: « Brebis pour tant qu’elle soit menue, sûr qu’elle sera toujours tondue »).

À l’évidence, Chalosse est non seulement le pays du ballon ovale, c’est aussi une terre du basket-ball.

Benoît

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires