Les Déferlantes tombent face à Lyon

Pour le compte de la cinquième journée, les Déferlantes n’ont pas réussi à vaincre Lyon et retrouvent le ventre mou du classement.

Un départ réussi

Contre une équipe lyonnaise en mal de succès, le NRB se déplaçait dans le Rhône pour remporter une première victoire à l’extérieur. Irrégulières mais solidaires depuis le début de saison, les joueuses d’Emmanuel Coeuret savent que, si elles veulent enchaîner les bonnes performances, elles doivent être toutes au diapason. Le manque de rotation de la formation nanto-rezéenne transforme cette variable en obligation et, force est de constater que, pour le moment, rares sont les moments où l’ensemble de l’effectif à réussi à déployer son collectif qui, pourtant, semble séduisant.

Face à une formation jeune et athlétique, les ligériennes entamaient parfaitement la rencontre. Portée par une Emilija Podrug au rendez-vous face à son ancienne équipe (11 points dans les dix premières minutes, 19pts, 14rbds et 25 d’évaluation à l’issue de la rencontre), le Nantes Rezé Basket réussissait à contenir le LBF et à jouer un basket offensif (17-25, 10′). Puis, sans prévenir, les partenaires d’Isis Arrondo marquaient le coup dans le deuxième acte. Les lyonnaises, à l’inverse, montaient en puissance et renversaient le cours du match. Grâce à un 7-0 dévastateur, le LBF revenait dans la roue nantaise pour mieux repasser devant (32-30, 15′). Méconnaissables, les joueuses d’Emmanuel Coeuret perdaient leurs adresses et voyaient leurs adversaires prendre clairement l’ascendant (20-7 sur le deuxième quart). A la pause tout était à refaire (37-32).

Courir après le score, une mauvaise habitude

La deuxième période fut, peu ou prou, du même acabit. Les deux équipes balbutiant leur basket, il fallait l’impact de Claire Stievenard (9pts, 6 fautes provoquées) pour permettre aux Déferlantes de rester au contact. En face Bintou Marizy-Dieme (22pts) et Christelle Diallo (11pts, 7rbds) gardaient le cap et permettaient à Lyon de conserver la tête (50-46, 30è). Le dernier quart fut plus enlevé. Si Sarah Michel (20pts, 6rbds, 3pds mais 3/9 aux LF) et Aurélie Bonnan (12pts, 11rbds, 4pds mais 8bp) jetaient leurs dernières forces dans la partie pour enlever la victoire, c’est bien Lyon par l’intermédiaire de sa meneuse Milica Dabovic (19pts, 6ftes prov, 5int pour 18 d’évaluation) qui terminait le mieux la rencontre (59-52, 35′).

Pourtant tout proche de son adversaire, le NRB encaissait un tir primé de la monténégrine à trois minutes du terme qui finissait d’enterrer les derniers espoirs de succès (76-70). Les Déferlantes ne remportent donc pas leur première victoire hors de leurs bases. Rien d’alarmant en soit mais embêtant avant de recevoir Charleville-Mézières, un prétendant au TOP 5, dimanche prochain. Si elles ne veulent pas lutter dans la deuxième moitié de tableau, les partenaires de Maggie Skuballa, une nouvelle fois trop discrète offensivement, vont devoir réussir à s’imposer à l’extérieur.

Prochain rendez-vous, mercredi soir avec la réception des Young Cats pour la première journée de l’Eurocup. Même si le NRB est loin d’en être au même stade, c’est bien la Coupe d’Europe qui avait relancé la formation nanto-rezéenne la saison passée. Une victoire ferait donc du bien au Nantes Rezé Basket. Elle aurait surtout le mérite de mettre les joueuses dans de bonnes conditions avant de recevoir les flammes carolos.

Les Stats

Leave a Comment

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.