Charleville-Mézières – Nantes-Rezé : les échos du match

Charleville-Mézières – Nantes-Rezé : les échos du match

La phase aller du championnat se termine ce dimanche pour les Déferlantes qui se rendent dans les Ardennes pour y défier les Flammes Carolos.

Côté nantais :

Après leurs deux derniers excellents matchs (face à Lyon et Torun), les nantaises voudront enchaîner les performances. Pour cela, face à « une équipe dans le doute », Briana DAY et ses partenaires devront « être fortes mentalement et physiquement ». En effet, la Caisse d’Epargne Arena est une salle où il est difficile de s’imposer et où « le public sait se faire entendre ». Selon le technicien nantais, la clé du match devrait être la capacité à contrarier « un secteur extérieur adversaire qui peut énormément scorer » et ainsi mettre le NRB dans la difficulté. Mais à l’image de Clarince DJADI-TABDI qui a trouvé sa place dans le roster ou d’Amandine MICHAUD, très précieuse dans « son rôle de joueuse d’appoint », les Déferlantes semblent avoir trouvé une belle dynamique, « comparable à celle entrevue lors des matchs de présaison ».

Côté carolomacérien : 

Cette confrontation face aux nantaises sera le match de reprise pour la petite troupe de Romuald YERNAUX qui devrait donc manquer de rythme. « Il faudra s’en servir comme atout » concède Emmanuel COEURET, qui plus est face à un concurrent direct, même si « l’équipe n’est pas à sa place au classement et vaut mieux que son actuelle 8ème place ». En effet, Amel BOUDERRA et ses partenaires vivent une première partie de championnat compliquée (4 victoires, 6 défaites) qui peut s’expliquer par « de belles performances en Euroleague probablement préjudiciables sur la scène nationale ». Un scénario qui a obliger le coach carolomacérien à faire des choix puisque Queralt CASAS a quitté les Ardennes et Géraldine ROBERT est venue renforcer l’effectif du FCB.

Il n’est jamais facile d’enchaîner les matchs mais avec les succès, la récupération est plus facile. La victoire amène également de la confiance, Ana SUAREZ et les nantaises semblent avoir trouvé leur rythme de croisière et voudront éteindre les flammes en terres ardennaises.

Photo : Laury MAHE.

Attachment

Leave a Comment

(required)

(required)