Le derby aux vendéennes

Le derby aux vendéennes

C’était un samedi de derby pour les Déferlantes qui recevaient les vendéennes de La Roche-sur-Yon avec l’envie d’accrocher un troisième succès sur la scène nationale.

Le début de match était âprement disputé, les deux équipes ouvrant d’ailleurs leur compteur sur la ligne des lancer-francs (1/1, 1′). Les joueuses vendéennes trouvaient alors plus facilement des solutions offensives, s’échappant alors au tableau d’affichage (3/9, 3′). Soucieuses de ne pas voir l’écart se creuser davantage, les Déferlantes se remobilisaient (7/9, 5′), mais, de part leurs fautes commises, offraient des « points faciles » à Clémentine SAMSON (8 points, 4 passes) et co’ (7/13, 6′). Plus agressives en défense, Amandine MICHAUD (4 points) et ses partenaires se remettaient dans le rythme de la rencontre et revenaient à une possession des yonnaises (11/13, 8′). Mais comme précédemment, la dynamique changeait de camp, la fin de quart-temps tournant à l’avantage de la formation vendéenne (11/18, 10′). En bonne capitaine, Ana SUAREZ (10 points, 3 passes) tentait de sonner la révolte, mais l’écart restait inchangé (13/20, 13′). Énormément sanctionnées, les nantaises voyaient l’écart se creuser puisqu’Uju UGOKA (16 points, 11 rebonds) et ses coéquipières étaient efficaces sur la ligne (13/24, 15′). Le match s’emballait alors, et l’adresse longue distance de Jasmine BAILEY (16 points, 9 rebonds) donnait des maux de tête au NRB (18/31, 16′). En cette fin de mi-temps, « Q » WALLACE (25 points, 4 passes) répondait à sa compatriote et le NRB retrouvait des couleurs (26/33, 19′). Tous les derniers points de ce premier acte étaient inscrits sur la ligne, le RVBC85 conservant son avance (28/35, 20′).

Le retour sur le parquet était accroché, chaque collectif répondant à l’autre (32/39, 22′), le NRB ne parvenant à totalement revenir dans le sillage de son adversaire (35/40, 24′). La bataille au rebond faisait rage et les ballons de deuxième chance permettaient à Caroline HERIAUD (5 points, 7 rebonds) et ses partenaires de refaire l’écart (35/46, 26′). Un scénario qui obligeait Emmanuel COEURET à poser un temps-mort mais la dynamique restait yonnaise (39/53, 28′). Pour terminer ce quart-temps, les Déferlantes tentaient de grapiller leur retard, malheureusement sans beaucoup de succès (45/57, 30′). Pour aller chercher le succès, Maud MEDENOU (4 points, 8 rebonds) et co’ devaient réaliser une dernière ligne droite parfaite, mais les joueuses d’Emmanuel BODY ne l’entendaient pas de cette oreille (45/61, 32′). Avec l’énergie, les nantaises s’offraient le droit d’y croire encore (52/65, 34′) mais l’espoir fut de courte durée (52/71, 36′). Les dernières minutes devenaient anecdotiques, le victoire ne pouvant plus échapper aux joueuses vendéennes (62/78, 40′).

Finalement, les Déferlantes n’auront jamais su mettre la main sur ce derby, payant leur trop nombreuses imprécisions dans le jeu et la finition.

Photo : Shoot’Lo

Attachment

Leave a Comment

(required)

(required)