Avec le caractère

Avec le caractère

Avec la venue de Villeneuve d’Ascq à la Trocardière, Emmanuel COEURET et ses joueuses voulaient enregistrer leur premier succès de la saison sur la scène nationale.

Désireuses de ne pas rééditer le faux-départ du match de mercredi, les Déferlantes faisaient preuve de concentration lors des premières actions (4/5, 2′) et réalisaient le premier mini-break (13/8, 6′) après une interception et un lay-up facile d’ Ana SUAREZ (4 points, 7 passes). Néanmoins, les Guerrières réagissaient rapidement pour ne pas laisser l’écart se creuser (13/13, 9′), terminant le premier quart-temps à une possession des nantaises (19/16, 10′). En début de deuxième acte, Shante EVANS (8 points, 6 rebonds) donnait l’avantage à l’ESBVA (21/23, 12′) et débutait alors un véritable mano a mano entre deux effectifs qui ne se quittaient plus (25/25, 14′ – 29/29, 15′). Efficaces en attaque, Amandine MICHAUD (9 points) et ses partenaires commettaient des fautes qui offraient, à leurs adversaires, des « points faciles » sur la ligne (31/33, 17′ – 36/40, 19′). En fin de mi-temps, Lisa DUFON (3 points) en profitait pour s’illustrer, et l’écart à la mi-temps était réduit à une unité (39/40, 20′).

Après la pause de 15 minutes, le scénario du match restait le même, Angie BJORKLUND (11 points) répondant à « Q » WALLACE (19 points, 7 passes), aucune équipe ne parvenant à faire la différence (45/44, 23′). Mais petit à petit, les ligériennes mettaient en place leur jeu des deux côtés du terrain, leur permettant ainsi de s’échapper au tableau d’affichage (53/46, 26′). Cependant, l’échappée fut de courte durée, puisque quelques actions plus tard, Mame-Marie SY-DIOP (15 points, 6 rebonds) et les nordistes étaient revenues (53/53, 29′), mais c’était bien les Déferlantes qui allaient entamer la dernière ligne droite devant (55/53, 30′). Un dernier acte que Maud MEDENOU (14 points, 11 rebonds) et co’ allaient très mal débuté, encaissant, sous l’impulsion de Johanne GOMIS (9 points, 4 passes), un sévère 2/14 qui donnait dix unités d’avance aux joueuses des Hauts-de-France (57/67, 35′). Mais cette fois, les nantaises ne sombraient pas, trouvant les ressources et les solutions pour recoller au score (65/69, 37′). Le money-time pointant le bout de son nez, Camille LENGLET (11 points, 6 rebonds), qui retrouvait le terrain ce dimanche, pouvait endosser son costume de « clutch-player », emmenant dans son sillage toutes ses équipières vers un premier succès en LFB cette saison (74/69, 40′).

Tout le monde l’attendait avec impatience, et bien, elle est arrivée et elle fait du bien aussi bien mathématiquement et psychologiquement. Cette victoire va apporter des sourires, de la joie, et de la confiance sur laquelle devront s’appuyer nos Déferlantes pour les futures échéances.

Photo : Shoot’lo

Attachment

Leave a Comment

(required)

(required)