Proche du coup parfait

Proche du coup parfait

Dans les Ardennes, les Déferlantes voulaient vérifier le proverbe « jamais 2 sans 3 » puisqu’après avoir battu Montpellier et Basket Landes, elles voulaient accrocher un nouveau « gros poisson » à leur tableau de chasse.

Dès les premières actions, sous l’impulsion de Kalis LOYD (14 points, 4 passes), les joueuses ardennaises imposaient leur tempo, prenant ainsi le meilleur départ (6/2, 2′ – 12/7, 5′). Les débats s’équilibraient alors, mais les nantaises ne parvenaient pas à combler leur petit retard malgré les efforts de Shona THORBURN (19 points, 2 rebonds), très en réussite en début de match (16/12, 7′). Finalement, après deux tirs primés consécutifs, le NRB prenait les commandes du match pour la première fois de la rencontre (16/18, 8′) avant de finir le ce quart-temps de la plus belle des manières pour s’octroyer une belle avance (16/27, 10′). Sonnées, les carolomacériennes se devaient de réagir, mais la dynamique était ligérienne, et Katia CLANET (5 points) faisait encore un peu plus grandir l’avance des siennes (16/32, 12′). Finalement, Clarissa DOS SANTOS (11 points, 8 rebonds) et co’ parvenaient à retrouver le chemin du panier (22/34, 14′), et Emmanuel COEURET posait un premier temps-mort dans le but de stopper la dynamique adverse. Malheureusement ce ne fut pas le cas, et Kaleena LEWIS (26 points, 2 passes) faisait parler son adresse permettant aux Flammes Carolo de continuer leur rapprocher au tableau d’affichage (30/36, 15′), avant qu’Amandine MICHAUD (4 points) ne donne la réponse à l’arrière américaine (30/41, 17′). En cette fin de mi-temps, les deux effectifs faisaient parler leur efficacité offensive et les nantaises gardaient le contrôle du match (37/47, 20′).

Au retour des vestiaires, les ligériennes devaient se préparer à subir la pression de leurs hôtes du soir, et à l’image de Maud MEDENOU (15 points, 3 passes), elles l’étaient (39/52, 22′). Plutôt solide dans la raquette, le danger venait plutôt de l’adresse extérieure des joueuses de Romuald YERNAUX (46/52, 25′). Comme précédemment, le retour ardennais obligeait le staff nantais à stopper le jeu afin de donner des solutions au collectif ligérien qui commençait à douter (52/54, 27′). Sentant le souffle du retour ardennais, Nayo RAINCOCK-EKUNWE (21 points, 7 rebonds) redonnait un peu d’air aux siennes (53/56, 28′), mais c’était Charleville-Mézières qui allait entamer la dernière ligne droite avec l’avantage (60/56, 30′). Ne s’avouant pas vaincues, Ambrosia ANDERSON (15 points, 2 passes) et ses partenaires s’accrochaient au score (62/59, 32′ – 64/61, 33′) mais sans parvenir à freiner les attaques (68/64, 34′) des partenaires d’Amel BOUDERRA (16 points, 7 rebonds). Derrière à l’entame du money-time, les nantaises allaient provoquer les fautes, marquaient leurs lancer-francs, leur permettant de continuer à croire en la victoire (73/70, 37′). Si la messe semblait dite à quelques secondes de la fin (82/74, 38′), l’abnégation de Lidija TURCINOVIC (2 points, 3 rebonds) et co’ nous offrait une fin de match assez folle avec la possibilité, pour les nantaises, d’aller chercher la prolongation lors de l’ultime action (84/81, 40′). Sans succès (86/81, 40′).

A l’image de samedi dernier, les Déferlantes réalisaient une première période quasi-parfaite, mais ce soir, le retour des vestiaires fût plus compliquée face à une formation ardennaise plus en réussite par la suite. Néanmoins, ce revers ne doit pas remettre en cause les belles choses effectuées depuis quelques matchs.

Retrouvez les statistiques de la rencontre ici : ici

Photo : Laury MAHE.

Attachment

Leave a Comment

(required)

(required)