L’exploit était tout proche

L’exploit était tout proche

Ce samedi, c’est Bourges, 13 fois champion de France et qualifié pour les quarts de finale de l’EuroLeague qui se présentait à Nantes pour y défier  nos Déferlantes.

Comme la semaine dernière, la salle de Mangin était remplie et prête à jouer son rôle de « 6ème joueuse ». Les deux formations peinaient à trouver le chemin des filets, et c’est Katherine PLOUFFE (30 points, 13 rebonds) qui ouvrait le compteur nantais (2/2, 3′). L’adresse retrouvée, les Tangos faisaient un premier mini-break (5/9, 5′), mais vite comblé (9/9, 6′). Valérie GARNIER et Emmanuel COEURET effectuaient leurs premières rotations, et le match restait toujours aussi serré (14/14, 8′) après un « and-one » de Margret SKUBALLA (16 points, 10 rebonds). Finalement, la fin du premier quart tournait à l’avantage d’Alexia CHARTEREAU (4 points) et ses coéquipières qui menaient les débats après 10 minutes (14/21, 10′). Dès l’entame du deuxième acte, les Déferlantes récupéraient des ballons qu’elles convertissaient pour se rapprocher de leurs adversaires (21/23, 12′) avant d’égaliser (24/24, 14′) grâce à un tir primé de l’inévitable Yuliya ANDREYEVA (9 points). Surfant sur cette dynamique, le NRB prenait les commandes du match pour la première fois de la soirée (29/24, 15′) obligeant le staff berruyer à stopper le jeu. Une décision qui permettait à Paoline SALAGNAC (7 points) et co’ de stopper leur disette offensive et recoller au tableau d’affichage (31/30, 18′). Un peu moins fluide dans leur basket, les Déferlantes perdaient quelques ballons, et il n’en fallait pas plus aux berruyères pour regagner les vestiaires avec l’avantage au score (31/34, 20′).

De retour sur le parquet, « Kat’ » montrait la voie à suivre (34/34, 22′) et les nanto-rezéennes emboîtaient le pas de leur intérieure canadienne pour repasser devant (38/36, 24′). Débutait alors un véritable mano à mano entre deux formations qui allaient chercher les points à l’intérieur de la peinture (42/41, 26′). Après les intérieures, c’était au tour des « petites » de s’exprimer et Shona THOBURN (5 points, 4 passes) répondait à Ingrid TANQUERAY (9 points, 5 passes) afin de maintenir les siennes devant (47/46, 28′). Si « Yul’«  faisait se lever Mangin après un tir primé dont elle a le secret (54/49, 30′), Miljana BOJOVIC (4 points) faisait parler son expérience sur la dernière action (54/52, 30′). Les défenses haussaient leur niveau, et les attaques ne trouvaient pas les solutions et l’écart entre les deux formations restait inchangé (56/54, 33′). Peu en réussite dans ces tirs, Quianna CHANEY (3 points, 4 passes) se démenait des deux côtés du terrain pour récupérer les ballons et les nantaises s’inspirait de la combativité de leur coéquipière pour, doucement mais sûrement, prendre la poudre d’escampette (60/54, 35′). A l’image de Marine JOHANNES (16 points), les berruyères ne lâchaient pas l’affaire et revenaient à une unité (62/61, 37′) alors que le money-time pointait le bout de son nez. L’internationale française poursuivait son show sur les deux actions suivantes et les Tangos prenaient les commandes du match (64/67, 38′). Les supporters redoublaient alors d’encouragements pour aider leur protégées à inverser la tendance. Malheureusement, au jeu des lancers-francs, Kayler ALEXANDER (12 points, 5 rebonds) ne tremblait pas et c’était Bourges qui s’imposait à Mangin  (65/69 ,40′).

L’exploit était à portée de mains de Déferlantes qui auront, comme d’habitude, livré un intense combat pendant 40 minutes. Un revers qui ne remet pas en cause la qualification pour les PlayOffs qui reste toujours d’actualité mais qui sera un peu plus compliqué à aller chercher.

Les Statistiques du Match

Photo: Xavier Lecointe

Attachment

IMG_1480

Leave a Comment

(required)

(required)