Piégées par les Niçoises

Piégées par les Niçoises

Ce lundi marquait le début du Challenge Round avec cette demi-finale aller entre les nantaises et les niçoises. Une occasion pour les Déferlantes de prendre l’avantage avant de se rendre sur la Côte d’Azur.

Le début de match était très équilibré entre les deux formations, mais la vista et l’adresse d’Isis ARRONDO (15 pts, 5 passes, 3 rbds) permettait au NRB de faire la course devant (5/2, 2′ – 12/8, 5′). Un très bon départ auquel tout le monde participait puisque chaque joueuse du 5 majeur avait débloqué son compteur personnel après 6 minutes de jeu, obligeant alors Rachid MEZIANE à stopper le jeu (18/10, 6′). Une décision qui permettait de freiner la vague qui déferlait sur Romy BÄR (24 pts, 6 passes, 5 rbds, 4 passes) et ses coéquipières qui restaient derrière le NRB après le 1er quart-temps (21/14, 10′). Comme lors du début de match,  Shona THORBURN (24 pts, 4 rbds) indiquait la marche à suivre et toutes les nantaises emboîtaient le pas de leur capitaine (28/14, 12′). Et même si Courtney HURT (14 pts, 7 rbds, 3 passes) et co’ ne lâchaient pas (30/22, 14′), le duo de meneuses du NRB appuyait de nouveau immédiatement sur l’accélérateur (35/22, 15′). Agressif en défense, le collectif d’Emmanuel COEURET contrariait les offensives niçoises et chaque action positive azuréenne était immédiatement suivie d’une réaction nantaise (40/31, 19′ – 43/31, 19′), permettant ainsi au NRB de rejoindre les vestiaires avec un bel avantage (43/34, 20′).

Bien que la pause de 15 minutes n’avait pas eu l’air de refroidir Aija PUTNINA (12 pts, 5 rbds) qui marquait à 3 points (46/36, 21′), les niçoises réalisaient pourtant le meilleur début de seconde mi-temps (46/40, 22′) sous l’impulsion de Djéné DIAWARA (11 pts, 12 rbds, 3 interceptions). Débutait alors un véritable duel entre les deux formations au cours duquel Ambrosia ANDERSON (8 pts, 3 passes) répondait à Queralt CASAS (8 pts, 6 rbds, 4 passes) pour permettre au CNB de recoller au NRB (52/52, 27′) avant de passer devant (52/55, 28′). Tout était donc à refaire pour des nantaises qui continuaient à subir l’impact des joueuses des Alpes-Maritimes en cette fin de 3ème quart-temps (54/59, 30′). Si Katherine PLOUFFE (7 pts, 10 rbds) tentait de réduire le score (58/61, 32′), l’efficacité azuréenne en attaque permettait à Alice NAYO (8 pts, 4 rbds) et ses partenaires de conserver leur avantage (63/68, 35′). Au cours du money-time, les Déferlantes restaient restaient derrière et faisaient le yo-yo (68/72, 37′ – 68/76, 38′ – 73/76, 39′) sans parvenir à recoller totalement à leurs adversaires. Revenues à une unité (75/76, 40′) grâce à Yuliya ANDREVYEA (8 pts), le NRB s’offrait une fin de match à suspens avec l’occasion de doubler le Cavigal avec la dernière possession, malheureusement sans réussite (77/78, 40′).

C’est donc une soirée à l’opposé de celle de mardi dernier que Mangin a vécu, avec une première mi-temps aboutie avant de subir le retour des niçoises. Néanmoins la saison ne s’arrête pas ce soir, et les Déferlantes ont prouvé qu’elles pouvaient jouer les yeux dans les yeux avec Nice, et pourquoi pas réaliser un double exploit sur la Côte d’Azur ?

Les statistiques de la rencontre

Photo : Xavier LECOINTE

Attachment

Leave a Comment

(required)

(required)